David, poissonnier, désespéré par la fermeture des marchés voulue par le gouvernement

David, poissonnier, désespéré par la fermeture des marchés voulue par le gouvernement

“Si ça ouvre pas c’est de la perte sèche, donc ma société elle est finie (…) Je suis tellement en colère, je m’écouterais, je prendrais mon camion, j’irais chez Leclerc et je me mettrais devant les portes” déclare un poissonnier…

Source : RMC

Articles liés