Jean-Eric Branaa : « La base de Trump n’écoute même plus les affaires »

Jean-Eric Branaa : « La base de Trump n’écoute même plus les affaires »

Jean-Eric Branaa (maître de Conférence à l’Université Paris II – Panthéon-Assas) : « La base de Trump n’écoute même plus ces affaires qui durent depuis son élection. L’opposition est en opposition systématique sur tout (…) Il est quasiment impossible que le Sénat vire Démocrate, et pour la Chambre aussi c’est très difficile. »

Source : BFM TV, mercredi 22 août 2018, 21h16

Autres articles

3 Commentaires

  • Régis , 25 Août 2018 à 9:46 @ 9 h 46 min
  • hermeneias , 25 Août 2018 à 12:09 @ 12 h 09 min

    TRUMP représente , porte la parole , de l’insurrection face à la machine totalitaire désormais mondiale et ses outils médiatiques audio-visuels et internet .
    Aussi ce que d’aucuns appellent un coup d’état soft contre TRUMP depuis son élection avec une “investigation” sans fin et tous azymuts n’est qu’un effort pathétique et désespéré des “liberals” US pour défaire le résultat des élections .
    Cela ne suscite que des haussements d’épaules tout en révélant le vrai visage du liberal-FASCISM contemporain et en renforçant la base de TRUMP !
    Ce n’est plus “desperate house wives” mais desperate liberals .

    On voit bien , aussi , comment nos médias mainstream européens sont à l’unisson des CNN MSBC NBC …..New-York Times Wash Post …..et des “big tech” ( fakebook twitter google ….et leur censure politiquement correct ) ….TRUMP est un formidable révélateur de la machine de propagande en mode panic

  • Tonio , 25 Août 2018 à 13:03 @ 13 h 03 min

    Jean-Eric Branaa est un des derniers journalistes, non soumis au diktat de la presse US, à analyser rationnellement le phénomène Trump; ce n’est pas peu dire tant le délire anti-Trump est profond chez les Démocrates , toujours enragés d’avoir perdu l’élection; ils savent qu’ils reviendront pas de si tôt, car Trump fera un second mandat, ça lui permettra d’enfoncer encore plus le parti des Clinton-Obama, qui comme en Europpe, et en France, coule gentiment discrédité par l’incompétence de ses dirigeants et surtout les affaires: les socialistes sont interchangeables dans le monde entier: Lula en France ou Mélenchon au Brésil c’est kif-kif…Méluche ne pense d’ailleurs qu’à Mauro, les pauvres.

Les commentaires sont fermés.