Quand Macron limite l’âge des manifestants

Quand Macron limite l’âge des manifestants

Emmanuel Macron poursuit sa politique du dénigrement. Commentant la septuagénaire blessée lors de la manifestation des gilets jaunes à Nice, lors de l’acte 19, il n’a pas hésité à lui lancer quelques piques :« Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse Quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci ».

Lui, le tout juste quadragénaire se permet donc de donner une leçon de sagesse à cette militante engagée d’Attac, et du même coup à donner quelques directives aux futurs manifestants qui au cours des prochains samedis vont lui porter la contradiction dans les rues et rond-points français. Du genre, « en fonction de votre âge, citoyens et citoyennes, n’allez pas manifester et risquer de vous retrouver sous les coups d’une matraque, d’un jet de gaz, d’un flot d’eau ou d’une balle de LBD. »

Car depuis la dévastation des Champs-Élysées la répression se fait de plus plus violente. Preuve que ce saccage a été voulu par le pouvoir qui aurait été tout à fait capable d’éviter que quelques centaines de vrais casseurs brûlent, détériorent, détruisent la prestigieuse avenue. Mais il est évident désormais que ce qui s’est passé à Paris le 16 mars a, oh combien, arrangé les affaires de M. Macron et de son complice Macron. Y-avait-il un meilleur prétexte que ce saccage pour, enfin, ordonner une répression sans complexe contre les gilets jaunes?

Le couple Macron-Castaner vient de nous prouver qu’ils sont les grands responsables des centaines de millions de dégâts causés par les casseurs et par les gilets jaunes depuis plus de quatre mois. Ils sont aussi, bien sûr, responsables directement des dégâts humains dus à l’inexpérience de policiers mal entraînés : près de 4.000 blessés, 23 personnes qui ont, à jamais, perdu un œil, 5 mains perdues.

Si dès les premiers samedis, leur police avait reçu les bons ordres, ceux enfin donnés samedi dernier
les gilets jaunes auraient pu manifester, en toute sécurité, pour leurs revendications. Mais il semblerait que le fait du Prince soit plus fort que la logique. Il fallait laisser casser pour que le bon peuple applaudisse des deux mains la politique répressive et du même coup donne une meilleur côte aux sondages.

Emmanuel Macron du haut de son nuage jupitérien tout en affirmant que la constitution permet à quiconque de manifester, fait tout pour empêcher la contestation de s’exprimer dans la rue. Le LBD est interdit dans la plupart des pays, peu importe : moi Macron je pense que c’est le seul moyen pour la police de se défendre. Les gaz lacrymogène sont dangereux pour la santé, peu importe, il suffit de ne pas participer aux manifestations déclarées ou pas, pour ne pas suffoquer.

Tout citoyen a le droit constitutionnel de descendre dans la rue, sans forcément déclarer sa démarche contestataire. Eh bien, Emmanuel Macron avec la complicité de son ami Castaner, fait tout pour semer la peur parmi les gilets jaunes dont aucun des deux d’ailleurs n’osent prononcer le nom.

Désormais, certains quartiers de nos villes seront interdits d’accès à ce peuple en colère. Mais, vous l’aurez remarqué, les 700 zones de non-droit de nos banlieues, elles, n’ont jamais fait l’objet d’une telle mesure. Alors, que M. Macron recommande aux personnes âgées de rester chez elles le samedi, est, une fois de plus, insupportable.

Floris de Bonneville

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • BUREAU , 26 mars 2019 @ 12 h 27 min

    Macron a encore perdu une bonne occasion de se taire. Non seulement il est arrogant mais en plus il fait preuve de méchanceté.

  • manolo , 26 mars 2019 @ 17 h 36 min

    Franchement, il y a bien d’autres choses à critiquer que ces paroles de bon sens .Oui, de bon sens ! Quand on est âgé(e), on n’a rien à faire dans une manif, surtout une manif interdite ,au milieu des charges de CRS, des bombes lacrymo… Qui plus est en cette période ou ces manifs dégénèrent régulièrement .Ces polémiques systématiques sont épuisantes et ne servent à rien car elles se retournent contre leurs auteurs.Les mots du président sont des paroles raisonnables et bienveillantes.Si elle s’en sort, elle aura eu de la chance .Que n’aurait-on pas dit si le président était resté silencieux !

  • Chaval , 26 mars 2019 @ 19 h 04 min

    Cette brave dame de 72 ans, quand on n’a plus l’agilité d’une personne plus jeune, au lieu d’aller jouer au révolutionnaire, aurait mieux fait de rester chez elle ou bien d’aller garder ses petits enfants ou arrière petits enfants, on ne risque pas ainsi de se faire bousculer par les forces de l’ordre. Je ne suis pas un fan de Macron, mais dans ce cas il a raison.

  • HuGo , 26 mars 2019 @ 23 h 39 min

    Pour ma part, j’estime les propos de Macron proprement ahurissants, déplacés.
    Comme l’écrit parfaitement F de Bonneville, tout est fait pour foutre le bordel. La clique au pouvoir cherche à accentuer la répression injustifiable. Leur responsabilité est première, aidée d’une justice aberrante (40% des condamnation sont fermes !), relayée par la Propagandaleitung médiatique. Oui, pour une génération au moins les exactions volontaires des forces de répression marqueront.

  • Jeff , 28 mars 2019 @ 20 h 01 min

    Madame Geneviève Legay, militante d’Attac à 73 ans est un modèle pour nous Gilets Jaunes et en particulier pour moi qui ai 79 ans, car qui va inculquer aux jeunes l’amour de la patrie ? Le gouvernement mondialiste actuel participe à la désagrégation du pays, notamment en vendant les entreprises fleurons de la nation, nos aéroports, nos barrages, nos auto routes, nos technologies…. Il faut aller hurler dans nos rue au fou. Militons pour une Europe des Nations et éjectons ces fonctionnaires non élus qui nuisent aux économies européennes.

Les commentaires sont clôturés.