François Hollande : la négociation selon Poutine

François Hollande : la négociation selon Poutine

“Il n’y a pas d’illusion à avoir, il ne lâchera jamais Bachar. Jamais. Sauf si une autre solution qui permettrait de ménager les intérêts de la Russie en Syrie lui est proposé.”

“Ses alliés, en Europe, ce sont les extrémistes. Extrémistes de droite, notamment. Et populistes de gauche, parfois. Il a conçu un système d’alliances avec tous les extrémistes pour déstabiliser les démocraties.”

“Il y a une grande différence entre Poutine et tout dirigeant d’un pays, c’est que lui sait qu’il est immuable tandis que nous, nous sommes de passage.”

Autres articles

1 Commentaire

  • Tonio , 26 Mai 2018 à 15:13 @ 15 h 13 min

    Question: où trouve-t-on encore quelques portes ouvertes que Hollande pourrait de nouveau enfoncer ?
    Ce monsieur enfile les niaiseries comme autant de perles: si l’on ne veut pas que le crédit de la France, avec toutes les autres casseroles, baisse encore, alors il faut enfermer Hollande et les laisser éructer pour lui tout seul.

Les commentaires sont fermés.