Péages urbains : le gouvernement recule

Péages urbains : le gouvernement recule

“Les villes ne pourront pas fixer de péage. Il était prévu à l’origine jusqu’à 5 euros pour les agglomérations de plus de 500 000 habitants, détaille le journaliste David Boéri ce lundi dans “Le 19/20″ de France 3. Officiellement, le gouvernement renonce faute de villes candidates. En réalité, il ne veut pas donner un autre motif de colère. La perspective d’une nouvelle taxe sur les automobilistes”.

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • zouzou , 27 novembre 2018 @ 10 h 33 min

    Faire payer ses compatriotes pour leur autoriser l’entrée en ville tandis qu’on laisse entrer des clandestins (en présentant la facture aux mêmes moutons), quand on ne les y encourage carrément pas (Aquarius, financé par?…)…Quelle belle ingénierie…

  • jejomau , 27 novembre 2018 @ 10 h 58 min

    Une idée de taxes nouvelles pour Macron : tout écolo. déclaré et repéré verrait:

    – +10% d’augmentation annuellement sur la possession de sa voiture électrique pour avoir favorisé l’exploitation des mineurs en Chine
    – +10% supplémentaire annuellement pour mettre en danger la planète avec la pollution énorme engendrée avec ses batteries
    – +10% supplémentaire pour prétendre qu’il existe un réchauffement climatique, doctrine répandue par la Chine communiste et marxiste qui détient 90% des terres rares et détruit notre économie!

Les commentaires sont clôturés.