Un internaute répond à la folie du plan ubuesque Borloo par un plan à zéro euro

Un internaute répond à la folie du plan ubuesque Borloo par un plan à zéro euro

On savait combien dépensier était Jean-Louis Borloo qui a toujours eu un regard attendri pour les banlieues si déshéritées. Mais 48 milliards qui risquent de s’ajouter aux milliards dont on ne sait même pas le chiffre réel pour rendre nos cités radieuses, n’est-ce pas d’une irresponsabilité criminelle ?

Bon, d’accord, la France est dans un mea-culpa permanent face aux populations qui viennent d’un autre monde. Avec Macron, nous sommes désormais assurés de plus de migrants, de plus d’islamisme, de plus de repentance. Sa dernière idée, la « Fondation pour la mémoire de l’esclavage » va nous coûter x millions alors qu’il suffisait d’inclure dans nos écoles un cours sur la vérité de l’esclavagisme dont nous sommes si peu à savoir qu’il s’est répandu par les filières arabes et musulmanes.

Et pour revenir à ce plan Banlieue-Borloo, un petit génie twitter, qui se fait appeler Verlaine vient d’avoir une idée toute simple. Ce jeune homme de couleur dont on peut voir son visage tout sourire nous régale de ses nombreux tweets, pas forcément politiquement corrects. Et de proposer un plan banlieue sans qu’un seul euro ne soit dépensé.

« Ce plan Borloo écrit- il, ne comporte ni responsabilité, ni devoir, ni sécurité alors qu’il n’y a qu’un plan banlieue, c ‘est le plan Verlaine en quatre points : 1) cours de patriotisme et d’éducation civique obligatoire 2) interdiction du salafisme 3) interdiction du voile intégrale 4) conditionner l’accès aux aides sociales des famille à l’éducation républicaine de leurs enfants. »

C’est court, c’est simple, et effectivement ça ne coûte que l’effort de faire respecter la loi de la République.

Et ce cher Verlaine de résumer l’échec du premier plan Borloo dont il estime le coût à 60 milliards : « 40% de la population est sous le seuil de la pauvreté, 25% au chômage, un délinquance de plus en plus violence, un communautarisme et une radicalisation qui tue tous les jours notre République » Vient ensuite une succession de tweets tout aussi pertinents les uns que les autres, et que nul esprit peut contester « ceux qui veulent développer les banlieues ne se rendent même pas compte du retard que prennent les territoires ruraux avec la fermeture des commerces de proximité, la fermeture des services publics, les déserts médicaux.. » suit cette autre critique de ce plan banlieue « pour zéro résultat, s’inquiètent-ils qu’un agriculteur sur trois a un revenu inférieur à 350 euros par mois sans compter le nombre de suicides au cœur de la ruralité ? » et de tweeter dans la foulée : « les plans vaseux pour sauver les banlieues et une incapacité à ramener l’ordre et la propreté au cœur de Paris » illustré de photos du triangle Barbès-Goutte d’or-Chateau Rouge !

J’ignore qui est ce garçon en dehors du fait qu’il collabore à la webtv d’André Bercoff, Lafrancelibre.tv . On apprend au fil de ses tweets qu’il habite dans le nord de Paris à quelques minutes d’un Sangatte bien parisien, où vivent des centaines de migrants dont il décrit le misérable de leur vie quotidienne, sans but but et sans avenir. Mais j’aimerais que la France multiplie sur la Toile des Verlaine afin de constituer un véritable rempart à l’imbécillité de nos hommes politiques, incapables, par leur blabla criminel, de sauver la France et les Français d’un avenir bien sombre.

Mais il est vrai qu’Emmanuel Macron, toujours sur son nuage jupitérien a déclaré dans un entretien à la Nouvelle Revue Française :L’Europe, Ce vieux continent de petits bourgeois se sentant à l’abri dans le confort matériel entre dans une nouvelle aventure où le tragique s’invite…

Ce tragique risque bien de nous arriver depuis les banlieues et nos frontières ouvertes à tout vent, plan Borloo ou pas…

Floris de Bonneville

Autres articles

5 Commentaires

  • Alam , 29 Avr 2018 à 0:36 @ 0 h 36 min

    Le Conseil National de la Résistance européenne a lui aussi son plan :
    Communiqué :

    « De tous les discours morts, c’est-à-dire qui ne touchent plus par aucun angle ni par aucun mot à la réalité des choses, de tous ces discours-là les discours sur les “politiques de la Ville”, les “plans banlieue” et les propos et propositions de M. Jean-Louis Borloo sont sans doute les plus morts — à la possible exception des considérations sur les prisons et sur la “surpopulation carcérale”.
    ;Il n’y a pas de plan banlieue, il n’y a pas de politique de la Ville et il n’y a guère de Jean-Louis Borloo. Il y a un peuple livré par des traîtres à l’invasion et à la colonisation étrangère, il y a la conquête et l’occupation de parts sans cesse croissantes du territoire national, il y a le changement précipité de culture et de civilisation ; il y surtout le forfait abominable du remplacement ethnique et du génocide par substitution, crime contre l’humanité par excellence du XXIe siècle, que tous ceux qui ont droit à la parole s’entendent pour taire et pour étouffer en même temps qu’ils le laissent perpétrer, qu’ils le commettent eux-mêmes ou bien qu’ils l’organisent.

    Que le plan de M. Borloo coûte des fortunes inimaginables est paradoxalement secondaire. C’est le tribut qu’ont toujours dû verser tous les vaincus, pour tâcher en vain d’avoir la paix. Ce plan coûterait-il davantage il ne permettrait que plus de destructions encore, plus d’écoles saccagées, plus de médiathèques incendiées, plus d’églises profanées, plus de juifs pourchassés, plus de soumission, de servitude et d’humiliations pour notre peuple. La réalité des peuples est ce qui résiste le plus obstinément et sourdement au règne du faux : et tout ce qui permettrait de dire quelque chose d’un peu vrai de la ville et de la banlieue, ce serait de reconnaître que des peuples s’y affrontent, les uns pour la survie, les autres pour la conquête et la substitution, le Grand Remplacement.
    « Un dixième de ce que coûterait le plan Borloo permettrait la seule solution réaliste et digne, à savoir la libération du territoire, la décolonisation, le départ de l’occupant — autant dire la remigration.

    Autrement dit :
    Tweet :
    Deux plans rivaux pour la banlieue — le plan Borloo : par ici le blé ; le plan Camus : par là le bled

  • appeals , 29 Avr 2018 à 17:44 @ 17 h 44 min

    Excellent Alam !!!!!

  • Tonio , 29 Avr 2018 à 18:29 @ 18 h 29 min

    40% de la population est sous le seuil de la pauvreté…
    Tous français ces 40% ?
    Mais comment peut-on exiger de la France qu’elle se charge de tous les Africains qui viennent en France parce qu’ils ont vu à la télé que c’est mieux ici que chez eux ?
    Et encore s’ils n’y avait que les Africains…
    Si je veux, avec mon passeport européen, m’installer en France incognito on me dira Holà! … c’est pas si simple, mais si je suis Congolais, et en plus boxeur, on m’ouvrira toutes les portes.

    Et pourquoi aucun ne veut-il s’établir en Chine ou au Venezuela ou à Cuba ?

    Les colonisés reviennent vers leur colonisateur: effet boomerang!
    Sauf que la France n’a jamais colonisé la Roumanie, l’Albanie ou l’Afghanistan… alors pourquoi ?

  • JPP , 29 Avr 2018 à 18:36 @ 18 h 36 min

    JL Borloo devrait arrêter de picoler… Idée lumineuse: il veut créer des écoles de LEADERS, nos racailles ne l’ont pas attendu pour créer des écoles de DEALERS nettement plus rentables.
    La première des choses est de rétablir l’ordre et la discipline, mais, mais comment enfermer les racailles puisque noue n’avons pas assez de prison, nous ne pouvons plus créer de camps de rééducation ou de travail forcé (politiquement incorrecte) nous ne pouvons pas les expulser (ce serait de la déportation ,heures sombres).
    Débarrassons-nous d’abord de tous ces politicards traîtres.
    Je plussoie le commentaire d’ Alam.

  • Joséphine , 30 Avr 2018 à 9:06 @ 9 h 06 min

    Les cagoulés des banlieues qui brûlent nos voitures, violent des femmes, vivent de la drogue et de la vente d’armes, sont généreusement récompensés par le plan Borloo. Ce type est fou et collabo aux anti-Français.
    Et les cons de Français qui triment pour payer les allocations de la Caf à ces cagoulés ne verront jamais leur habitat amélioré et certains dorment dans leur bagnole avec femme et enfants !!!

Les commentaires sont fermés.