Affaire Zemmour : une semaine après, les chroniqueurs de Thierry Ardisson nous racontent leur émotion

Affaire Zemmour : une semaine après, les chroniqueurs de Thierry Ardisson nous racontent leur émotion

La France en 2018, c’est la parole et le pouvoir aux sensibles et aux chouineurs :

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Daniel PIGNARD , 28 septembre 2018 @ 9 h 47 min

    Si vous saviez l’émotion que je ressent à chaque fois que je reçois un PV, à chaque fois que le fisc me réclame des impôts.

  • yves Tarantik , 28 septembre 2018 @ 10 h 37 min

    UN vrai chœur de pleureuses !
    Que viennent faire Natacha Polony et Gilles Goldnadel dans cette galère pro-immigrationniste ?

  • vikinglenormand , 28 septembre 2018 @ 17 h 26 min

    Moi aussi j’ai passer une semaine de merde par votre faute vous les bobos pauvre chochotes en plus vous détester M.Zemmour qui est beaucoup plus intelligent que vous et en plus vous éte Anti sémite surtout la raquel l’extréme gauche quand on vous écoute que des fourbes une émission surtout à ne pas regarder.

  • montecristo , 28 septembre 2018 @ 19 h 57 min

    Combattre Zemmour avec des idées … encore faut-il en avoir ! Ces gens là ont perdu leur bon sens. Je suis déçu de Natacha Polony particulièrement

  • borphi , 28 septembre 2018 @ 21 h 14 min

    Eh bien moi je n’ai pas du tout passé une semaine de merde !
    Bien que j’ai suivi cette histoire à distance,
    et je me suis conforté dans le fait de ne pas avoir de télévision!

    Faut-il que les français soient des Bollos irrécupérables pour suivre
    les émotions des uns et des autres au gré des caprices médiatiques.

    En tout cas chapeau à Zemmour qui sait surfer sur le crétinisme télévisuel,
    et qui va faire un carton avec son livre.

  • Spi , 29 septembre 2018 @ 8 h 21 min

    Cette bande de lèches bottes sont à vomir. La Polony particulièrement qui donne des gages a son nouvel employeur pour assurer sa carrière. FOG, même combat. Le seul qui vaille la peine c’est Goldnadel, fidèle à ses idées lui ! Ces blancs pro-immigrés alors que ceux-ci les détestent jouent contre leur camp et, pire, en sont fiers ! Attention les collabos, les arabes n’aiment pas les traîtres à leur pays, ce que font les chroniqueurs chez le pseudo-royaliste Ardisson.

Les commentaires sont clôturés.