Pollution ou changement climatique ?

Pollution ou changement climatique ?

L’esprit reste confus. Certains politiciens et presque tous les journalistes nous rabâchent les oreilles à longueur de débats sur le changement climatique, oubliant que si nous pouvons pas grand chose au climat que seule la nature peut maîtriser, les terriens sont vraiment responsables d’une plus grande calamité : la pollution.

Pollution et changement climatique, voilà deux phénomènes antinomiques que la politique a résumé dans ce terme cher à Macron : celui de la transition écologique dont notre président a voulu en faire le thème principal de son grand blabla afin d’ éviter que les Français ne s’expriment sur d’autres sujets plus sensibles, comme l’immigration ou la politique familiale.

Selon la formule désormais consacrée par les COP 21 et suivantes, le CO2 serait responsable de tous les maux de la terre. Y compris de la fonte de la banquise qui reste d’ailleurs à prouver. Une étude publiée par le site Agoravox nous explique pourquoi et comment on nous enfume avec ce réchauffement climatique qui, en fondant la banquise, ferait monter le niveau des océans au point d’inonder une bonne partie de nos côtes. Adieu à ma bonne Ile de Ré qui, pourtant, il y a deux siècles, était en fait trois îles. Et que dire de Brouage, port d’où partit, en 1603, Samuel de Champlain pour aller fonder la Nouvelle France et qui se trouve aujourd’hui à si kilomètres de l’océan.. Pas moins de 500 articles rédigés par de sérieux scientifiques climato-réalistes démontent la campagne de leurs confrères climato-alarmistes. https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/canulars-du-rechauffement-66943 Je vous conseille, entre autre, cette lecture qui expose comment gouvernants et médias nous mentent. Il doit y avoir de puissants lobbies qui traînent dans les couloirs des ministères de par le monde pour prélever sur nos impôts des sommes considérables qui seraient mieux employées dans d’autres domaines comme la recherche médicale, la sécurité, l’éducation etc…

Si l’homme ne peut pas grand chose au climat qui est déterminée par les facteurs météorologiques, il

est par contre bel et bien responsable de la pollution. « La pollution est la dégradation d’un écosystème par l’introduction, généralement humaine » résume le site Wikipédia. Qui pollue nos océans, nos rivières, nos campagnes ? Ce n’est évidemment pas le climat, mais uniquement la main de l’homme par le biais de la société de consommation. Les bouteilles en plastique ont remplacé les bouteilles de verre recyclables. L’électro-ménager n’est plus fait pour durer. Le parc automobile n’a qu’une durée maximale de dix ans. L’homme achète et rejette n’importe où. Je reviens du Caire, une capitale hautement polluée par les déchets qui envahissent les rues et les canaux transformés en égouts. J’y ai même vu au milieu d’un monceau de déchets, une vache morte qui pourrissait dans le canal qui mène à Saqqarah !

Avez vous vu cette « île » formée par des millions d’objets en plastique qui flottent sur l’Océan Pacifique, entre Hawaï et la Californie. Cette gigantesque décharge qui ferait trois fois la France, selon Le Monde serait formée par des tourbillons marins qui agglutinent 80.000 tonnes de plastique, mettant en danger tout ce qui vit dans ces eaux hautement polluées.

Et là, pas question de CO2 ou de la flatulence des vaches, mais bien de la mauvaise éducation des humains qu’ils vivent dans le désert, sur les mers ou sur terre. La pollution est omni-présente, et si le CO2 permet à la nature de reverdir comme jamais, quel savant sérieux peut-il lui attribuer la fonte des icebergs ?

Floris de Bonneville

Autres articles

1 Commentaire

  • appeals , 4 Mai 2019 à 17:05 @ 17 h 05 min

    Pas grave le G7 va régler tous ces problèmes§

    Il suffit de venir à Metz et participer!!!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen