Clandestins à Nantes : qui va payer la facture ?

Clandestins à Nantes : qui va payer la facture ?

La complicité avec les ONG immigrationnistes et les trafiquants d’humains a un prix et Johanna Rolland, le maire de Nantes, vient de le vérifier. Le 20 septembre dernier, elle faisait ouvrir plusieurs gymnases de la ville pour y accueillir près de 700 clandestins qui campaient jusqu’à lors en centre-ville, une facture à 4 200 000 euros. Aujourd’hui, cette immigrationniste extrémiste réclame à l’État de payer la facture. Celui-ci refuse :

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France