Appel de François Asselineau aux parlementaires d’opposition pour l’engagement de l’article 68 de la Constitution

Appel de François Asselineau aux parlementaires d’opposition pour l’engagement de l’article 68 de la Constitution

“Alors que le scandale de l’affaire Benalla révèle de nombreuses actions illégales et immorales, le président Macron annonce en être « le seul responsable » mais refuse de s’expliquer devant les Français et d’être auditionné par une commission d’enquête. Il se prévaut pour cela de l’immunité présidentielle posée par l’article 67 de la Constitution et nargue les Français en lançant qu’ils n’ont « qu’à venir le chercher ». Il tente en parallèle d’éteindre l’incendie en verrouillant à son profit les auditions parlementaires en cours. Face à cette situation intolérable, et rappelant qu’Emmanuel Macron a couvert de son autorité de nombreuses autres actions illégales ou attentatoires à la démocratie depuis son élection, François Asselineau lance ici un appel solennel aux parlementaires d’opposition pour qu’ils engagent la procédure prévue par l’article 68 de la Constitution. Cette procédure – dite de destitution – est la seule qui permette d’obliger le chef de l’État à se justifier de ses actes devant une Haute Cour, constituée de parlementaires. Il convient de rappeler qu’en 1974, le président américain Richard Nixon, menacé d’une procédure « d’impeachment » du fait du scandale du Watergate, fut contraint à la démission. Pourtant, les faits qui lui étaient reprochés (la pose illégale de micros au siège du Parti démocrate) étaient, somme toute, d’une moindre gravité que l’accumulation d’actions illégales ou anti-démocratiques imputables au président Macron. Même si les chances de destitution du président sont quasi-nulles du fait de la composition des assemblées, le lancement de cette procédure parfaitement républicaine est le seul et unique moyen pour faire cesser le climat d’impunité totale et pour rappeler à l’ordre le chef de l’État sur ses responsabilités vis-à-vis du peuple souverain. Seul le lancement de l’article 68 permettra d’enrayer le favoritisme, la corruption et les dérives délictueuses et mafieuses qui salissent l’Élysée et la République. À cet égard, la motion de censure du gouvernement prochainement présentée par LR est absurde puisque « l’affaire Benalla » ne relève justement pas de la responsabilité du gouvernement ! C’est la responsabilité du président de la République qui est ici directement en cause, comme l’a reconnu Macron lui-même. Dont acte et dont mise en œuvre nécessaire de l’article 68 de la Constitution.”

Autres articles

7 Commentaires

  • HuGo , 1 Août 2018 à 9:00 @ 9 h 00 min

    Il est plus que certain que les parlementaires ignoreront superbement cette procédure qui s’impose. Cela,prouvera une fois,de plus que la démocratie qui nous est proposée est de l’ordre de la chimère. Nos voix ne sont pas entendues. Comment qualifier ce régime ? Poser la question, c’est y répondre bien évidemment !

  • Droal , 1 Août 2018 à 13:57 @ 13 h 57 min

    Machin est comme Yaourt, on voit mal de qui ou de quoi il est Président.
    Machin, qu’est-ce que c’est ?
    A quoi ça ressemble ?
    Ou ça va ?
    Cela existe-il vraiment?
    Peut-on même en parler ?
    Destituer rien, ça sert à quoi ?

    Yaourt a prouvé pendant 5 ans que ce pays pouvait se passer de Président.

    Machin continue sa politique : rien, toujours rien, sale histoire.

  • Roban , 1 Août 2018 à 22:49 @ 22 h 49 min

    A quoi bon proposer l’article 68 de la Constitution, puisque l’on sait qu’il ne sera pas voté par les 2/3 des parlementaires ?

  • jejomau , 1 Août 2018 à 23:06 @ 23 h 06 min

    Quand on pense que ces parlementaires se font insulter de “Bouseux” et qu’ils dodelinent de la tête comme des béni oui-oui…

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/08/après-fainéants-ceux-qui-ne-sont-rien-illetrées-et-autres-lépreux-voici-la-nouvelle-insulte-à-la-mod.html#comments

  • Pierre , 2 Août 2018 à 15:00 @ 15 h 00 min

    Plus qu’une solution : Demander au Bon Dieu qu’il fasse écrouler l’Elysée au milieu de la nuit pendant que Macron fait des galipettes avec ses copains.

  • Eschyle 49 , 2 Août 2018 à 22:15 @ 22 h 15 min

    Désolé, mais François Asselineau est franc-maçon : http://www.gadlu.info/patriam-recuperare-fraternelle-maconnique-de-lunion-populaire-republicaine.html
    Pour vous , ça ne vous dit peut-être rien , hormis une scène d’anthologie sur ” les forces judéo-maçonniques ” : https://ok.ru/video/47989328454 ( 1h 04′ 11″ )
    A l’inverse , de quatre décennies d’exercice d’une profession judiciaire, ce sont systématiquement des juges qui se prostituent par douzaines, des détournements d’argent par centaines de millions d’euros, des morts inexpliquées à la chaîne, et jusqu’à des rituels de magie noire:
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/06/la-tres-etrange-inauguration-du-tunnel-du-st-gothard.html
    Alors , désolé , mais François Asselineau , au placard !

  • Lecointe Daniel , 3 Août 2018 à 14:40 @ 14 h 40 min

    pourquoi cette tempete à cette date?
    je souhaiterais ( c est moi avis rien de plus ) que la représentation nationale soit de deux sénateurs hommes et/ou femmes et de deux députes hommes et/ou femmes par départements. Ainsi plus de découpage électoral par circonscription.
    D autre part comme la Politique est devenue un métier dans lequel on fait carriere et dont on se transmet la charge en famille,que tous repésentant élu , du “petit” maire au président soient des salariés de la Nation sous le régime du contrat à duré déterminé au régine ordinaire durant la duré du mandat : cotisation à la sécurité sosiale, au chomage,à la retraite de tous autres salariés…etc, leur revenus étant défini selon une grille de salaire proche de celle des fonctionnaires de l’Etat. Par contre plus d avantages en nature: transport, chauffeur, avantage d emprunt immobilier , avantages retraite, avantage pour attendre la prochaine réélection ( Députés)….etc etc . je suis favorable à la mis en application par le haut du concept . Egalité de notre devise Nationale.
    Ayons un regard ” revenus personnels et anthropologique ” de nos édiles et nous serons moins soumis à la désinformation.
    PS) je ne suis pas un révolutionnaire mais un provincial réformateur de droite et pas un illuminé….

Les commentaires sont fermés.