Science VS idéologie : le ministre de la Santé Olivier Véran refuse la suppression des restrictions de don du sang pour les homosexuels exigée par les lobbies LGBT

Science VS idéologie : le ministre de la Santé Olivier Véran refuse la suppression des restrictions de don du sang pour les homosexuels exigée par les lobbies LGBT

Le ministre estime que cette mesure est dangereuse et il l’a expliqué avec des arguments scientifiques. Ce vendredi 31 juillet, les débats de l’Assemblée nationale se sont portés sur le don du sang pour les homosexuels. La gauche et une partie de la majorité voulaient inscrire la suppression de toute discrimination envers les homosexuels qui donnent leur sang dans le projet de loi “bioéthique” :

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • borphi , 1 août 2020 @ 20 h 01 min

    Il est quand même de sacrés crétins parmi les parlementaires pour remettre sur le tapis la question de risquer de contaminer des malades par transfusion sanguine.
    On a beau dire les témoins de jehovah par leurs inepties s’avèrent bien moins stupides que ce député.
    Il faut vraiment en tenir une couche pour aller glisser cet amendement dans une loi être sensée de caractère sanitaire.
    Cela n’aura pas été la première disposition portant atteinte à la dignité de l’Homme dans cette loi de réforme bioéthique.

  • Robert , 1 août 2020 @ 21 h 24 min

    Les militants LGBT sont des égoïstes, des désaxés, des revanchards, et le ministre a parfaitement raison de refuser le don du sang pour les homosexuels. Je pense qu’il a des pression médicales devant le scandale à venir. Il n’y a d’ailleurs pas que le VIH comme risque, il y a aussi un grand nombre de mst, dont certaines spécifiques aux pratiques homosexuelles masculines, sodomie multipartenariat, et pas par dizaines mais plutôt par centaines, avec usage de drogues brouillant la lucidité, augmentant le risque de saignement, etc..
    Aussi, monsieur Veran devrait avoir l’honnêteté et le courage de dire quelles pratiques interdisent le don du sang des hommes homosexuels.
    Mais comme il défend l’homosexualité y compris le mariage et l’adoption, il avouerait ainsi qu’ils sont irresponsables et criminels.

Les commentaires sont clôturés.