Le dossier iranien, l’occasion d’affirmer une vision commune entre Paris et Moscou, selon Raffarin

Le dossier iranien, l’occasion d’affirmer une vision commune entre Paris et Moscou, selon Raffarin

Caractère imprévisible de la politique américaine, place de l’Iran sur la scène internationale ou encore avenir des relations entre Paris et Moscou, l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac a analysé les dossiers diplomatiques du moment sur RT France :

Autres articles

2 Commentaires

  • hermeneias , 19 Août 2018 à 18:24 @ 18 h 24 min

    Bad try again Raffarine !

    D’habitude c’est avec la Chine que les margoulins européens font des affaires ! Non ?
    Tout à coup cette russophilie inhabituelle semble suspecte !
    Poutine devrait se méfier de ces “nouveaux amis”

  • HuGo , 20 Août 2018 à 10:15 @ 10 h 15 min

    Je rejoins hermenias…un axe Paris, Berlin, Moscou, Pékin (LOL)…tiens et Washington ? On ‘oublie’ tout à coup de citer les USA, alors qu’ils sont aussi nos alliés, pour ne pas dire plus. Ces inféodés à l’OTAN parlent d’une politique de façade ‘anti-Trump’ et son administration, rien d’autre. Ils ne digèrent pas les positions soutenues et populaires de ce Président US qui tient le cap et améliore les choses, malgré une opposition farouche, jamais vue et honteuse (pour moi) de ses opposants. Cela me semble abject de renier la volonté du peuple des USA…Difficile de suivre Raffarin…
    Par exemple, l’attaque sournoise du BREXIT ou le rappel suivant la représentation falsificatrice opposée à l’administration de D. Trump, diffusée par la presse occidentale autorisée, qui a été fait récemment à partir de l’enfant de migrant séparé, à l’instar de celui qui fut monté autour du petit Aylan.
    En marche vers le grand pas en avant, en MÊME TEMPS vers ceci et vers cela, comme son mentor le prône…!
    D’ailleurs, ce n’est pas nouveau, mais le processus semble maintenant s’accélérer, car seuls des contorsionnistes peuvent encore suivre toutes ces multiples positions virevoltantes de la France ces dernières décennies.
    “Le Président de la République est en charge de l’essentiel ?”
    Le leader charismatique, qui a la dimension d’un grand chef d’État, dès le début ? Comme toujours la référence au très grand politique Charles De Gaulle est fort mal venue !

Les commentaires sont fermés.