Quand SOS Homophobie inverse tout : “C’est l’homophobie, la maladie”

Quand SOS Homophobie inverse tout : “C’est l’homophobie, la maladie”

Avec ces individus, ne pas participer au délire homofou, c’est risquer de finir à l’hôpital psychiatrique :

Autres articles