Le loup, meilleur ami du gardien de prison

La crise qui affecte les différents Etats américains les ont obligés à effectuer des coupes budgétaires drastiques, y compris dans les domaines de la justice et de la sécurité. La Louisiane fut concernée comme tous les autres. Le centre pénitentiaire de cet Etat, le plus grand des Etats-Unis, s’étend sur une superficie de 73 km² et abrite environ 5 000 détenus dont plus de la moitié pour meurtre. Cette année, la direction a du limoger 105 de ses 1 200 gardiens et 35 de ses 42 agents de surveillance dans les tours de garde. Pour les remplacer et diminuer ses coûts, la prison a expérimenté l’utilisation de chien-loups, spécialement dressés à traquer les détenus évadés, dans le périmètre de sécurité de la prison. Les 80 animaux ne coûtent que 48 000 euros annuels (contre 27 000 euros de salaire annuel d’un gardien) et sont très efficaces pour couvrir de larges distances de part leurs capacités olfactives. Une solution originale à la crise budgétaire et qui présente le mérite, outre d’être fort dissuasive pour les détenus, d’être entièrement écologique !

Autres articles

2 Commentaires

  • Chris du Fier , 2 août 2012 @ 17 h 15 min

    Super.. On ne sait plus que faire avec nos loups (merci à tous ces connards d’ écolos.;) ici en pays de Savoie…. Pourriez-vous proposer à la Taubira d’ utiliser le même processus pour le pénitencier local ‘ Aiton’..et par la même ré-ouvrir quelques bagnes dans son beau département à elle.. Avec l’assurance que les loups seront choisis selon des critères démocratiques, c’est à dire issus de la diversité.. Bref, de la même couleur dominante que celle des pensionnaires de ces établissements..Pas de racisme dans le monde pénitentiaire!!. Je suis certain qu’elle apprécierait cette proposition.

  • Pierre Lesincère , 3 août 2012 @ 12 h 08 min

    Taubira ? Certes, elle appréciera l’idée, mais pour offrir ces loups aux détenus afin d’empêcher les vilains gardiens d’ennuyer ses protégés, les gentils détenus.

Les commentaires sont fermés.