New York : Un journal anti-armes à feu embauche des gardes armés…

White Plains (New York). Le 23 décembre 2012, The Journal News (site) publiait une carte interactive avec les noms et les adresses des titulaires de permis d’armes à feu vivant dans les comtés de Westchester et de Rockland, provoquant l’indignation de nombreux internautes. Surfant sur la polémique suivant le massacre de 26 enfants à Newton (Connecticut), le quotidien s’était alors défendu en invoquant le caractère public de telles données et le fait que ses lecteurs “sont tout naturellement intéressés de savoir s’il y a des armes à feu dans leur quartier”.

The Journal News s’apprête à récidiver, ciblant cette fois-ci les propriétaires d’arme du comté de Putnam. Au total, 44 000 Américains en règle avec la législation de l’État se voient traités comme des délinquants sexuels, sacrifiés sur l’autel du buzz. Si The Journal News avait voulu donner aux criminels les bonnes adresses pour voler des armes, il ne s’y serait pas pris autrement.

Dans la foulée de la première carte, un blogueur conservateur avait pris le quotidien à son propre jeu en publiant à son tour une carte interactive avec les noms, les adresses, les coordonnées téléphoniques et les photos de ses employés. Que des informations publiques là aussi.

Et voilà qu’on apprend que The Journal News découvre à son tour l’intérêt de l’autodéfense, le quotidien ayant loué les services d’une société de sécurité lui fournissant des gardes armés pour son siège et son bureau de West Nyack. Tant pis pour la contradiction, « la sécurité de mon personnel est ma priorité » explique au New York Times Janet Hasson, l’éditeur.

Et notre blogueur conservateur de commenter : “Quelqu’un devrait demander au Journal News s’il fournit également des gardes armés pour les femmes victimes de violences dont les adresses étaient inconnues de leurs bourreaux jusqu’à ce qu’il les publie.”

Articles liés

14Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Christopher Lings , 5 janvier 2013 @ 0 h 02 min

    « Quand les armes sont hors-la-loi, seul les hors-la-loi sont armés. »

  • jean moulin , 5 janvier 2013 @ 14 h 10 min

    complètement débile !
    donner une adresse précise ou est détenu des armes, formidable pour les bandits ! plus besoin de tatillonner pour en trouver ,car il suffit d’aller sur ce site de “cons” pour en trouver désormais !
    la SDN aussi en 1939 croyais nous défendre en désarmant l”Europe…et le fameux décrets de 1939 qui confisqua les armes des français pour sois disant les protéger ! On en aurais peut être eu besoin en 40 pour repousser les Bosch !
    allez bon courage les “bisounours” ! ce n est que le début ! comme en 40 !

  • Damien , 5 janvier 2013 @ 18 h 39 min

    Des armes en 1940 pour repousser les “boches” et non les “perceuses bosch” ; le boche étant l’ennemie “héréditaire” comme j’ai encore entendu mon grand père le dire (décédé en 1972), preuve que l’endoctrinement des masses avait fonctionné, et jamais il n’avais “fumé en juif” (ne pas partagé ses cigarettes)… Endoctrinez, endoctrinez, il en restera toujours quelques chose…

  • Damien , 5 janvier 2013 @ 18 h 46 min

    Rien d’anormal dans l’emploi de gardes armés ; Même le célèbre anti arme, michael-moore y a recours

    http://www.dreuz.info/2012/12/michael-moore-milite-contre-le-port-darme-avec-un-garde-du-corps-arme/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

    Comme quoi le bon vieux, faite ce que je dit, pas ce que je fait…

  • ranguin , 6 janvier 2013 @ 6 h 59 min

    Mon grand père était comme le sien. Le Boch (qui est une tribu arabe si je ne me trompe) était l’ennemi héréditaire . Il a fait les deux dernière guerre contre qui ? les Allemands. C’est sans doute ce que vous appelez de l’endoctrinement ?

  • nidhalg freeland , 17 janvier 2013 @ 19 h 48 min

    “44 000 Américains en règle avec la législation de l’État se voient traités comme des délinquants sexuels, sacrifiés sur l’autel du buzz”

    En même temps ces “délinquants sexuels”, ne méritent pas non plus d’être traités comme ça. Rapellons qu’un certains nombre d’entre eux n’ont rien fait de mal, mais qu’ils sont simplement tombés sous le coup d’une législation particulièrement sévère et répressive. Des jeunes qui ont des relations sexuelles parfaitement consententes, des clients de la prostitution. Ce ne sont pas tous des violeurs, loin de là!

    Ce qu’il faut savoir c’est que les Etats unis ce n’est pas le pays de la liberté dans certains domaines. Une grande partie de la population est très puritaine, certains veulent bannir la masturbation, tandis que d’autres veulent carrément interdire les jeans taille basse, quand ils ne sont pas en train d’hurler à la fin du monde lorsqu’ils apperçoivent un bout de sein nu 1/4 de seconde à la télévision pendant le superbowl. Dans ce contexte un délinquant sexuel peut tout à fait être une personne normale qui n’a jamais forcé personne à faire quoi que ce soit..

    Voilà pour l’apparté

  • nidhalg freeland , 17 janvier 2013 @ 19 h 59 min

    Sinon, je ne vois rien d’illogique à être contre le droit de porter des armes en privé tout en étant protégé par une entreprise avec des gardes armés. Ce n’est pas la même chose. On peut supposer que l’état contrôle ces entreprises, que les gardes ont une formation de tir. Et c’est très différent de posséder une arme en tant que simple citoyen, ou en tant que personnel de sécurité dans le cadre d’une entreprise professionnelle. C’est comme si on comparait quelqu’un qui possède des flacons de virus mortels chez lui, sans justification,et sans sécurité, avec une entreprise de biologie qui étudie les virus dans un labo sécurisé.

    Vous me direz la justification c’est de se protéger contre les criminels. Oui mais il n’est pas nécessaire de posséder des armes mortelles pour ça. On peut se protéger avec des outils, des alarmes, ou des armes d’autodéfense non mortelles..

Les commentaires sont clôturés.