John Coffey et le Kingpin ne sont plus

Michael Clarke Duncan, l’acteur américain surtout connu pour son rôle dans La Ligne verte, est décédé à la suite d’un infarctus à l’âge de 54 ans. Un âge précoce et une trop courte carrière pour celui qui aura interprété avec talent aussi bien des rôles de truands que de bons garçons.

Né en décembre 1957 dans un quartier difficile de Chicago, il doit travailler très tôt pour subvenir aux besoins de sa mère. Après avoir fait différents boulots (dont videur), il arrive à Hollywood et signe un contrat avec une petite agence pour des publicités. Son physique imposant (1m96 pour 150 kilos) ne laisse pas de marbre les producteurs et il commence à obtenir des petits rôles au cinéma. C’est dans le film Armageddon de Michael Bay qu’il se fait remarquer avec un rôle relativement important, celui du collègue costaud et rigolard de Bruce Willis. Ce sera d’ailleurs ce dernier qui le recommandera pour le film La Ligne verte de Frank Darabont, adapté du roman de Stephen King, où il inteprètera le rôle de John Coffey, gigantesque détenu accusé à tort du viol et du meurtre de deux fillettes. La critique loue son interprétation émouvante qui lui vaudra l’oscar du meilleur second rôle. Dès lors, il enchaîne les blockbusters, toujours dans des seconds rôles importants : Mon Voisin le tueur de Jonathan LynnLa Planète des singes de Tim BurtonThe Island de Michael BaySin city de Robert Rodriguez et Frank Miller. Dans Daredevil de Mark Steven Johnson, il impressionne encore dans le rôle du méchant de comic Kingpin et vole sans peine la vedette à l’insipide Ben Affleck. Cependant, depuis Green Lantern de Martin Campbell, il ne tournait plus que des films confidentiels et des téléfilms.

Encore un destin foudroyé précocement à Hollywood.

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France