L’Amérique des États conservateurs en léger recul sur un an

L’Alabama, le Dakota du Nord et le Wyoming sont les États où la proportion d’habitants se déclarant conservateurs (“conservatives”) est la plus forte (entre 49 et 51%) tandis que le District de Columbia, le Massachusetts, l’Oregon et le Vermont sont ceux où la population s’identifie le plus (entre 29 et 31%) comme progressiste (“liberal”), révèle un sondage Gallup réalisé en 2012 sur un échantillon représentatif de 211 972 adultes âgés de 18 ans et plus.

Les dix États les plus conservateurs (les trois sus-cités plus le Mississippi, l’Utah, l’Oklahoma, l’Idaho, la Louisiane, le Nebraska et l’Arkansas) sont tous républicains mais la corrélation n’est pas parfaite puisque trois des dix États les plus acquis au Grand Old Party (Kansas, Montana et Alaska) ne figurent pas dans ce Top 10 tandis que le Mississippi, la Louisiane et l’Arkansas sont absents du Top 10 des États les plus fans du parti de l’éléphant.

À l’inverse, la corrélation est plus forte entre terres libérales et États démocrates. Seuls l’Illinois et le Maryland figurent parmi les dix États les plus démocrates sans se retrouver dans les dix les plus progressistes tandis que l’Oregon et Washington sont présents dans le Top 10 progressiste sans apparaître parmi les 10 États les plus démocrates.

À l’échelle nationale, 78% des progressistes sont démocrates tandis que seulement 69% des conservateurs sont républicains.

Les États les plus “moderates” sont l’Alaska (42,7%), pourtant largement acquis aux Républicains, Rhode Island (41,5%) et l’Ohio (39,5%), tous deux d’indécrottables fiefs démocrates.

En intégrant D.C. (qui n’est pas un État), la différence entre l’État le plus conservateur et celui qui l’est moins atteint 30 points. Sans la capitale fédérale, ce fossé passe à 21 points. Avec D.C., la différence entre l’État le plus progressiste et celui qui l’est moins atteint 28 points. Sans lui, elle ne dépasse pas 18 points.

À l’échelle nationale, 38% des Américains s’identifient comme “conservatives” (-2 points par rapport à l’année dernière ou à 2011), 36% “moderates” (stable) et 23% “liberals”.

Le Dakota du Nord et l’Alaska sont les États où la droitisation sur un an est la plus nette (respectivement +5 et +4 points) tandis que ceux qui se gauchisent le plus sont le Delaware (+9 points), le Vermont, le Minnesota et le Mississippi (+5 points). Simple effet Obama ou tendance plus lourde, les prochaines années permettront de le dire…

Lire aussi :
> États-Unis : où vivent les conservateurs ?

Autres articles

1 Commentaire

  • Jean de Sancroize , 10 Fév 2013 à 9:19 @ 9 h 19 min

    Comme quoi les progressistes de gauche (démocrates) avancent même au pays de l’Oncle Sam. C est vraiment mauvais signe pour la planète.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France