L’Arizona interdit les aides publiques directes et indirectes aux organisations proposant l’avortement

Elle l’a fait ! Jan Brewer, le gouverneur d’Arizona, a signé vendredi une proposition de loi adoptée par le Sénat le 24 avril dernier (par 18 voix contre 8), qui interdit tout financement public direct ou indirect des organisations et structures proposant la pratique de l’avortement.

“En inscrivant cette mesure dans le droit, je ne fais que suivre l’opinion de la majorité des Américains qui s’opposent à l’utilisation de l’argent du contribuable pour l’avortement”, a-t-elle justifié dans un communiqué.

Six autres États ont adopté de telles législations dont trois (l’Indiana, le Kansas et la Caroline du Nord) où elles font l’objet d’une véritable bataille judiciaire.

Dans leur collimateur, Planned Parenthood, la plus grosse organisation pratiquant des avortements aux États-Unis. Qui vient de gagner un procès contre l’État du Texas. En effet, une cour d’appel fédérale a statué vendredi que l’organisation pourrait participer à un programme sanitaire pour les femmes ayant de faibles revenus au Texas, malgré une législation similaire à celle de l’Arizona.

Articles liés