Les Boy Scouts of America renoncent à prendre une décision… pour l’instant !

Sous très forte pression et réuni à huis clos dans un hôtel d’Irving (Texas), le conseil d’administration des Boy Scouts of America (BSA), qui rassemble plus de 70 membres, a décidé de se donner le temps de la réflexion pour l’examen de sa politique d’adhésion qui fait débat parce qu’elle exclut les LGBT déclarés. La question devrait de nouveau être abordée lors du prochain conseil national du mouvement en mai 2013. En attendant, l’American Family Association accuse Randall Stephenson, P-DG du groupe AT&T et membre du conseil d’administration, de vouloir “détruire les BSA de l’intérieur” et appelle les internautes à demander sa démission “parce qu’il n’adhère pas aux valeurs” de l’organisation scoute. “Les BSA n’ont pas besoin de son leadership. Les BSA n’ont pas besoin de l’argent de son entreprise… surtout avec ce que cela implique”, affirme-t-elle dans un courriel envoyé à plusieurs millions de sympathisants. Et comme “Randall Stephenson est en passe de devenir le président du CA de l’organisation” (en 2014), il est à prévoir qu’il accroisse la pression pesant sur les épaules de ses membres. L’AFA appelle à inonder le mur Facebook de la multinationale (et propose ce message : “ATT CEO Randall Stephenson should resign from the executive board of the Boy Scouts of America. He doesn’t espouse their values, he should move on.”), à poster un tweet sur Twitter (“@boyscouts @att ATT CEO Stephenson should resign from the BSA Board. He doesn’t espouse BSA values. https://bitly.com/Ws7GKK+ #boyscouts #att”) et à faire pression en lui adressant directement un message via ce formulaire.

Autres articles

2 Commentaires

  • Gisèle , 6 Fév 2013 à 19:02 @ 19 h 02 min

    Le principe de précaution n’ existe t il pas chez eux ??
    Bien la peine de faire tout ce cinéma quand il est question de protéger les enfants des fous armés !

  • Jungle , 10 Juin 2013 à 15:35 @ 15 h 35 min

    Si on part du principe que c’est accepté, il fautdra faire pression au niveau du conseil international des scouts pour invalider la proposition.

Les commentaires sont fermés.