La faute de goût de DSK

Dans le JT de LCI dimanche 28 août, Me William Taylor, l’un des avocats de Dominique Strauss-Kahn, reconnaît que le comportement de son client n’a pas toujours été celui d’un homme de qualité :

« Il y a bien eu une relation consentie. C’est bien l’ADN de Dominique Strauss-Kahn qu’on a retrouvé dans cette suite. Mon client n’est vraiment pas fier d’avoir eu une relation consentie avec une femme de chambre. »

Commentaire de Minute de mercredi :

C’est le fait qu’elle soit femme de chambre qui le gêne ? Ou alors il préfère quand elles ne sont pas d’accord ?

Autres articles