Rick Perry pas encore battu mais en forte baisse, la révélation Herman Cain

Passant rapidement sur le phénomène Herman CainLe Figaro de jeudi a beau laisser croire que Rick Perry ne pourra pas rebondir et titrer en Une : Mitt Romney, le républicain qui veut battre Barack Obama » comme si tout était joué, le tableau mérite d’être légèrement plus nuancé. Certes, un récent sondage The Washington Post/ABC News réalisé sur un échantillon représentatif de 397 Républicains et sympathisants républicains (avec tout de même une marge d’erreur de 6 points) accorde, comme en septembre, 25% d’intentions de vote à Mitt Romney, contre 16% à Rick Perry (-13 points en un mois !) et 16% à Herman Cain (+12 points).

L’électorat conservateur change de cheval mais ne mise pas (encore ?) sur le nouveau

Une autre étude du 4 octobre (réalisé par CBS News auprès d’un panel représentatif de 1 012 Américains) donne Mitt Romney à 17% d’intentions de vote (16% il y a 15 jours) à égalité avec Herman Cain (5% il y a 15 jours. Ceux qui doutaient encore de l’influence des “votes de paille” sont servis), loin devant Rick Perry (12% contre 23% il y a deux semaines), Newt Gingrich (8% contre 7 il y a 15 jours), Ron Paul (7% contre 5) ou Michele Bachmann (4% contre 7). On y a apprend que seulement 1 électeur républicain sur 10 approuve le fait que le gouverneur du Texas ait scolarisé aux frais du contribuable des enfants de clandestins mexicains… Mais que Perry se rassure : seulement 19% des électeurs républicains considèrent leur choix comme définitif. Reste que le candidat disposant des meilleures qualités de leadership est pour 26% d’entre eux Romney, pour 23% Perry, pour 14% Gingrich, pour 9% Cain. 32% pensent que l’ancien gouverneur du Massachusetts est susceptible de battre Barack Obama contre 21% pour le gouverneur du Texas et 9% pour l’entrepreneur noir…

Perry lève plus de fonds que les autres… Pour l’instant !

Plus grave, un autre sondage réalisé par l’Université de Quinnipiac, donne 22% à Romney, 17% à Cain et seulement 14% à Perry. Une récente étude de Public Policy Polling indique que l’entrepreneur noir remporterait les primaires républicaines en Caroline du Nord, dans le Nebraska et en Virginie-Occidentale. Le gouverneur du Texas, victime d’un véritable transfert des intentions de vote, arriverait 4e derrière Romney et Gingrich…

Mais ce que les médias français oublient de préciser, c’est que Rick Perry a levé 17 millions de dollars entre le 13 août et le 20 septembre, soit plus que prévu. 22 000 personnes ont donné pour soutenir sa campagne. A comparer avec Romney qui a récolté entre 11 et 13 millions de dollars au 3e trimestre… Pas sûr cependant que les dons continuent à affluer. En effet, “les premières levées auraient été excellentes mais le rythme se serait ralenti depuis que la politique immigrationniste du gouverneur du Texas a été éventée”. Un vrai gâchis !

Ron Paul résiste grâce aux jeunes

Quant à Ron Paul, il pulvérise son record avec 8 millions de dollars levés au 3e trimestre auprès… de 100 000 donateurs ! Très apprécié des jeunes (voir ici et ), crédité de 19% chez les sympathisants républicains de 18 à 34 ans par l’Université de Quinnipiac, le candidat libertarien à la primaire républicaine a dénoncé lors d’un récent déjeuner au National Press Club l’ostracisme médiatique dont il serait la victime. “Quelqu’un sait qui a gagné le vote de paille en Californie?” a-t-il notamment ironisé, faisant allusion au fait que sa victoire n’avait alors pas fait autant de bruit que celle d’Herman Cain au “vote de paille” organisé par le Parti républicain en Floride… Ron Paul obtient 11% dans le dernier sondage The Washington Post/ABC News.

> notre dossier sur le candidat Herman Cain.

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen