Etats-Unis : qui vote démocrate ? Qui vote républicain ?

Voter pour un représentant démocrate ou républicain à la Chambre en 2012 ? Les Américains sont partagés : 39% voteraient pour un candidat du parti de l’âne, 39% pour un candidat du parti de l’éléphant. Les Indépendants penchent plutôt pour le Grand Old Party (35% contre 32%), les hommes aussi (41% contre 35%) tandis que les femmes sont séduites par le Parti démocrate (43% contre 38%). Pas étonnant, celui-ci passe pour l’avocat des minorités évidemment persécutées (pour faire vite : tout le monde sauf les mâles blancs chrétiens hétéros). Les blancs, justement, sont largement républicains (46% contre 31%), les noirs et les hispaniques du camp inverse (respectivement 78% contre 7% – ! – et 52% contre 31%) alors qu’ils sont, sur les sujets de société, plus conservateurs que les candidats pour qui ils votent. Le Parti républicain devra-t-il sacrifier son aile libertarienne pour capter l’électorat originaire du Mexique (favorable à plus d’Etat mais hostile au “mariage” homo) dont le poids ne cesse d’augmenter ?

Les catholiques votent pour les rouges ! Selon le sondage du 5 octobre commandé par l’Université de Quinnipiac dont sont tirés tous ces chiffres, les protestants sont très largement républicains (53% contre 23%). C’est une surprise, les catholiques aussi (46% contre 32%) mais moins que les chrétiens évangéliques convertis (“born again”), à 61% prêts à voter pour un candidat républicain à la Chambre des représentants (18% pour un candidat démocrate). Les 18-34 ans sont plus républicains (41% contre 38%) que les plus de 55 ans (38% contre 39% démocrates). Les moins aisés continuent à privilégier les candidats du Parti démocrate tandis que les “riches” (revenus supérieurs à 100 000 dollars par an) privilégient ceux du Grand Old Party. Ce n’est pas nouveau : en 2004, George W. Bush avait été préféré par 60% des Américains gagnant plus de 200 000 dollars par an.

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen