Deux centres d’avortement d’Arizona prêts à pratiquer des avortements sélectifs

Arizona (États-Unis). La troisième vidéo, tournée en caméra cachée, de la série « Genrecide : La sélection du sexe en Amérique », produite par Live Action, vient de paraître. On y voit le personnel de deux centres d’avortement d’Arizona, affiliés à la National Abortion Federation, consentir à la pratique d’un avortement d’une petite fille en raison de son sexe.

Un vrai scandale dans un État (un des quatre aux États-Unis) qui interdit les avortements sélectifs… La loi s’appliquant à des avortements réels, ce qui est filmé en caméra cachée n’est pas, à proprement parler, illégal, mais montre au grand public (hostile à l’avortement en raison du sexe de l’enfant) que le personnel de ces centres est disposé et habitué à violer la réglementation en vigueur.

Lila Rose, la présidente de Live Action, réclame dans un communiqué son application. La jeune femme de 24 ans a lancé la pétition ProtectOurGirls.com.

Vidéo en langue anglaise, sous-titrée en anglais.

Lire aussi :
> Les Démocrates font échouer le projet d’abolition de l’avortement sélectif
> Scandale : Comment Planned Parenthood participe au « genrecide » aux États-Unis
> Lila Rose fera-t-elle trembler de nouveau Planned Parenthood ?

Autres articles