La peine de mort est abolie en Illinois. Enfin… pas pour tout le monde

Signera ? Signera pas ? Le suspense était insupportable. Le gouverneur de l’Illinois, le Démocrate Pat Quinn allait-il, oui ou non, signer l’abrogation de la peine de mort dans cet État votée par la Chambre des Représentants le 6 janvier puis par le Sénat cinq jours plus tard (voir ici) ? Eh bien ! c’est fait. Le gouverneur a signé le 9 mars la loi, après deux mois de réflexion et, par la même occasion, a commué la peine capitale qu’auraient pu subir quinze condamnés à mort de l’État – certains ayant vraiment commis des crimes abominables –, en prison à vie sans aucune possibilité de remise de peine. Ils sont donc condamnés à une mort lente. Je ne sais pas si c’est un avantage. Le gouverneur a eu de paroles fortes en signant l’abrogation : « Cela a été pour moi une décision très difficile à prendre, à strictement parler il s’agit de choisir entre la vie et la mort ». C’est bien vrai, mais le dilemme du gouverneur ne s’est fixé que sur le sort de ces condamnés à mort, et pas sur celui des enfants à naître, eux parfaitement innocents. S’il n’y a pas eu guère plus d’une douzaine de condamnés à mort exécutés en Illinois au cours des quarante années écoulées, ce sont plus de 2 millions d’enfants à naître qui l’on été depuis 1973, année de l’arrêt Roe vs Wade ! Les chiffres sont officiels. On les trouve sur une fiche du site du gouvernement de l’État, qui se lit ainsi : surtitre : Ministère de la santé publique de l’Illinois – Pat Quinn, gouverneur – Dr. Damon T. Arnold, directeur ; chapitre : Statistiques sur la santé ; titre de la fiche : Statistiques sur l’avortement en Illinois (1973-2009). L’avortement, c’est bien connu, est une affaire de « santé publique » ! On attend donc avec une grande impatience que la Chambre des Représentants et le Sénat de l’Illinois votent une loi abolissant la peine de mort pour les enfants à naître. Et on accordera volontiers deux mois de délai au gouverneur Pat Quinn pour la signer…

Autres articles

Les commentaires sont fermés.