Le Sénat américain refuse de supprimer les subventions à Planned Parenthood

L’annonce du vote par la majorité de la Chambre des Représentants, le 18 février dernier, de l’amendement du député Républicain Mike Pence, abolissant toute subvention fédérale à Planned Parenthood – 360 millions de $ d’aides fédérales par an , l’avorteur n° 1 aux États-Unis, avait réjouit le mouvement pro-vie américain et satisfait l’épiscopat américain (voir ici). Mais l’amendement devait être aussi voté par le Sénat. Ce dernier, à majorité Démocrate, l’a repoussé hier. Le troublant, dans cette affaire, c’est que le vote repoussant l’amendement Pence a été obtenu par 56 voix contre 44. Or, les Démocrates comptent 53 sénateurs et les Républicains 47. Je n’ai pas, au moment où j’écris cette brève, le décompte précis des voix, mais il semblerait bien que 3 sénateurs Républicains ont voté avec la majorité Démocrate.
Les observateurs anticipent un travail parlementaire fastidieux pour le vote du budget 2011/2012, tant les positions fiscales des Républicains et des Démocrates sont à peu près inconciliables. Mais elles le sont aussi sur les questions de défense de la vie à naître…

Autres articles

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen