Primaire républicaine du New Hampshire : ce qu’il faut retenir

  • Avec 39% des suffrages exprimés et cette victoire dans le New Hampshire (il remporte 9 comtés sur 10), le candidat modéré, flip-flop » et, paraît-il, greedy » (“avide”) Mitt Romney confirme son statut de favori… par défaut. Il réalise le bon départ qu’il rêvait d’effectuer il y a quatre ans : les victoires de Mike Huckabee dans l’Iowa puis de John McCain dans le New Hampshire et en Caroline du Sud avaient hypothéqué ses chances de l’emporter. Et justement, l’ancien gouverneur du Massachusetts voisin est donné favori dans l’État du Palmetto où se tiendra la prochaine élection primaire, le 21 janvier 2012… Mardi soir, Mitt Romney a accusé Barack Obama de vouloir “transformer l’Amérique en une société d’assistés de style européen”.
  • Ron Paul arrive deuxième avec 23% des suffrages exprimés (il remporte un comté, celui de Coos, particulièrement francophone). Le représentant libertarien du Texas pourrait représenter une alternative à Romney car il dispose d’une base jeune, solide et mobilisée. Encore faudrait-il pour cela que d’autres candidats jettent l’éponge afin que la droite du Parti républicain, aujourd’hui atomisée, arrive à peser… “On le talonne” a lancé Ron Paul mardi soir à ses sympathisants.
  • Le RINO (Republican In Name OnlyJon Huntsman Jr, un mormon relativiste favorable aux unions civiles pour les homosexuels et qui croit à la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique, engrange 17% des suffrages exprimés. Un échec (l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Chine sous Barack Obama avait tout misé sur le New Hampshire) relatif (si on compare ce score aux intentions de vote qu’il recueille au niveau national).
  • Newt Gingrich réalise 9% : à nouveau distancé, l’ancien président de la Chambre des représentants ne voit pas sa campagne décoller.
  • Avec 9% des suffrages exprimés, Rick Santorum réalise un score quasi-honorable, le candidat n’ayant pas fait campagne dans cet État. Le catholique traditionaliste est vraiment attendu en Caroline du Sud.
  • Rick Perry obtient 1% : pas étonnant pour le gouverneur du Texas qui a littéralement ignoré le New Hampshire. Le candidat chrétien évangélique mise sur la Caroline du Sud. Mais ses mauvais scores aux deux premières élections primaires hypothèquent sérieusement ses chances d’être invité au débat organisé par CNN le 19 janvier et par conséquent de l’emporter le 21 en Caroline du Sud et le 31 en Floride…

Lire aussi :
> Caucus républicain de l’Iowa : ce qu’il faut retenir

Autres articles

2 Commentaires

  • Bougainville , 11 janvier 2012 @ 15 h 21 min

    Huntsman Jr “croit à la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique”… Si on voulait être taquin, on pourrait ajouter “comme le Saint-Siège”.

    Quant à Rick Perry, il était méthodiste, il est devenu évangéliQUE. Le terme “évangéliste” (qui désigne les quatre rédacteurs du Nouveau Testament) est une mauvaise traduction française de l’anglais “evangelical”, pour désigner ce courant théologique du protestantisme.

  • Eric Martin , 11 janvier 2012 @ 15 h 35 min

    @ Bougainville : oui, et alors ? ndf.fr n’est pas un site chrétien. De plus, il ne semble pas que le pape Benoît XVI ait posé son infaillibilité sur ce point…

    Sur le second point, vous avez tout à fait raison et m’étonne d’avoir fait cette erreur à l’écrit que je ne fais pourtant pas à l’oral. C’est modifié.

Les commentaires sont fermés.