Rick Santorum met un terme à sa campagne

Billet édité le 11 avril à 10h45 – Mardi après-midi et après un week-end pascal passé en famille à prier et à “faire le point”, Rick Santorum a annoncé son retrait des élections primaires républicaines au cours d’une conférence de presse qu’il a tenu en compagnie de ses proches à Gettysburg (Pennsylvanie).

Pour justifier sa décision, le candidat catholique a invoqué la santé de sa fille de 3 ans, Isabella, atteinte de trisomie 18, hospitalisée vendredi ainsi que son souhait de passer du temps avec elle. Le refus du Parti républicain du Texas de passer du “winner takes all” à la proportionnelle, le fait que Newt Gingrich ne montre aucun signe de renoncement malgré des résultats décevant et une dette de 4 millions de dollars, les sondages contradictoires dans son propre État, les deux millions de dollars de publicités négatives dépensées par Mitt Romney en Pennsylvanie et ses difficultés à rivaliser sur le plan financier avec le candidat mormon auront sans doute joué dans cette décision.

Ce dernier l’a immédiatement félicité pour la campagne menée, le qualifiant de compétiteur “valable et compétent”. “Tous les deux, nous souhaitons que les échecs de ces trois dernières années ne soient plus que du passé”, a-t-il ajouté. Romney avait été informé peu avant par Santorum de cette décision.

Du côté du Grand Old Party, le soulagement est perceptible. Enfin, l’union pour battre Barack Obama à l’automne prochain va être possible, même si cela sera difficile après certaines attaques personnelles. Bien que ne soutenant pas ouvertement Romney, Santorum a appelé à l’unité pour battre l’actuel occupant de la Maison blanche. Dans un entretien, il s’est dit ouvert à la possibilité d’être le colistier du grand favori. Un choix peu probable : Romney ne qualifiait-il pas Santorum de “pire Républicain dans le pays” pour vaincre Obama ? Reste qu’après une campagne “miraculeuse” selon ses propres termes et 11 États remportés, 11 de plus que ne le prévoyaient tous les experts, Rick Santorum a droitisé le Parti républicain, constate Connie Cass, et mis au centre de la campagne les fameuses valeurs qui avaient permis à George W. Bush Jr de battre John Kerry en 2004 alors que tout le monde croyait que la campagne se jouerait exclusivement sur les questions économiques, crise oblige.

Faute de financements, Gingrich devrait arrêter prochainement sa campagne tandis que Paul continuera, au moins jusqu’à la primaire du Texas, son État, ne serait-ce que pour défendre et donner de la visibilité médiatique aux idées libertariennes qui sont les siennes. Les deux candidats sont en fin de carrière politique (ils ont respectivement 69 et 76 ans) et n’ont plus rien à perdre.

Voici les images de la conférence de presse de Rick Santorum :

Mardi 10 avril avril, 18h26 : La conférence de presse est diffusée en ce moment sur Fox News. Retrouvez mercredi dès 8h un résumé de ce discours et les principales réactions.

Autres articles

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France