Grande Première : une majorité d’électeurs Républicains pour un « troisième Parti »

Un sondage Gallup rendu public lundi, montre pour la première fois dans l’histoire des sondages, qu’une majorité d’électeurs Républicains sont pour la constitution d’un « troisième Parti » : 52 % (ils n’étaient que 47 % en 2010). Plus intéressant encore, c’est chez les Républicains favorables au Tea Party que le pourcentage est le plus haut : 60 %.
Dans un système politique et électorale marqué par la prééminence du bipartisanisme (Démocrates et Républicains), les petits partis ont beaucoup de mal à se faire entendre et quasiment aucune chance de gagner des élections significatives nationalement ou au plan fédéral. Les électeurs Républicains traditionnels ont, de leur côté, une tendance de plus en plus marquée à se méfier de l’establishment Républicain prêt à tous les compromis à Washington. C’est cette méfiance qui est aussi à l’origine de la naissance du mouvement Tea Party dont l’influence politique et électorale est désormais tout sauf négligeable. On sent dans l’électorat Républicain – comme le sondage Gallup semble le montrer pour la première fois – un désir de dépasser le clivage Républicain/Démocrate et une aspiration à ce que se présente aux présidentielles un candidat capable de porter leurs espérances. Existe-t-il ? En tout cas, il n’est pas infondé de conjecturer que la campagne des présidentielles de 2012 pourrait présenter des particularités encore jamais vue dans l’histoire électorale américaine.

Autres articles