Aux Etats-Unis, il est possible de faire voter les morts

Fraude électorale. L’organisation américaine Project Veritas a envoyé le 10 janvier 2012, dans une douzaine de bureaux de vote du New Hampshire, une équipe d’investigateurs décidés à se faire passer pour un électeur décédé.

En ce jour de primaire républicaine, excepté dans un bureau où un volontaire connaissait le défunt pour qui tentait de se faire passer un investigateur, partout il leur a été donné des bulletins après qu’ils aient décliné leur fausse identité. Les membres de Project Veritas ont eu beau proposer à plusieurs reprises de montrer leur carte d’identité, il leur a été répondu que ce n’était pas la peine…

“Bien que nos investigateurs n’aient finalement pas voté et qu’ils aient rendu les bulletins, il n’y avait rien pour stopper notre équipe, ou personne pour nous empêcher d’influencer de manière illégale le résultat d’une primaire présidentielle” explique l’organisation, qui rappelle que dans l’Iowa, la victoire de Mitt Romney sur Rick Santorum s’est jouée à 8 voix : “il est clair que la fraude électorale peut influencer le résultat d’une élection”. D’ailleurs, “Project Veritas aurait pu influencer la dernière primaire de plus d’une douzaine de voix”.

Pendant ce temps, Eric Holder, le procureur général des Etats-Unis, utilise les ressources du ministère la Justice pour poursuivre les États comme la Caroline du Sud ou le Texas qui exigent l’identification des électeurs, au moyen d’un document officiel, avant le vote, peste la charmante Katie Pavlich sur Townhall.com.

Ci-dessous, la vidéo qui montre les membres de Project Veritas se faire passer avec succès pour des morts, afin de voter à l’élection primaire républicaine du New Hampshire :

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • K. , 12 janvier 2012 @ 17 h 34 min

    Dis donc, ils sont forts les morts ces derniers temps: ils peuvent voter aux USA et toucher des allocs Françaises en Algérie.

Les commentaires sont clôturés.