La suppression des subventions fédérales à Planned Parenthood discutée jeudi au Sénat

Dans le cadre de l’accord de compromis passé entre Républicains, Démocrates et la Maison Blanche vendredi dernier dans la nuit, Harry Reid, chef de la majorité Démocrate du Sénat, avait du s’engager à autoriser la discussion au Sénat du projet de loi de Mike Pence (élu Républicain de l’Indiana à la Chambre des Représentants), déjà voté à la Chambre des Représentants, prohibant toute subvention fédérale à l’avorteur n° 1 aux États-Unis : Planned Parenthood. Le projet de loi de Mike Pence sera discuté en séance au Sénat ce jeudi. En outre, le Sénat devrait également avoir à se prononcer sur un autre projet de loi voté par la Chambre : celui de la suppression de tout financement fédéral de l’avortement prévu dans l’ObamaCare.

Harry Reid avait juré ses grands dieux que ces deux questions ne seraient jamais discutées au Sénat. Le compromis l’a contraint à oublier ses promesses.

Toutefois, il est pratiquement impossible que ces deux projets de loi de la Chambre obtiennent une majorité au Sénat. Mais il est intéressant de noter que la question du financement de l’avortement est revenue au cœur du débat politique aux États-Unis, et que les positions inconciliables entre la majorité Républicaine de la Chambre et la majorité Démocratique du Sénat, ont failli provoquer une cessation des activités du gouvernement fédéral.

Autres articles