Alabama : l’avortement bientôt interdit après la 20e semaine. Un référendum sur l’interdiction au Mississippi ?

Le Nebraska a été le premier Etat américain à interdire l’avortement au-delà de la 20ème semaine de grossesse. Raison invoquée par les partisans de la réforme : le fœtus ressent la douleur au-delà de ce délai. Quatre autres Etats ont adopté une législation similaire 2011, le dernier en date étant l’Alabama, la semaine dernière. Le gouverneur (républicain) de l’Etat doit maintenant la promulguer. Aucune contestation judiciaire n’a pour le moment été enregistrée comme l’espéraient les militants “pro-vie” qui souhaiteraient que la Cour suprême soit du coup amenée à réexaminer sa décision de 1973 (Roe vs Wade) autorisant de facto la pratique de l’avortement aux Etats-Unis. Le mieux, pensent-ils, serait qu’un Etat édicte une loi définissant le commencement de la vie humaine à la conception qui aurait pour effet d’interdire l’avortement. La semaine dernière, la Cour suprême du Mississippi a entendu les arguments des parties sur une initiative référendaire visant à interdire l’avortement. Elle pourrait avoir lieu en novembre 2011 et, en cas de victoire des “pro-vie”, donnerais immanquablement lieu à une contestation des partisans de l’avortement devant les tribunaux, et finirais par être portée devant la Cour suprême fédérale.

Autres articles

Les commentaires sont fermés.