Primaires républicaines : Rick Perry va annoncer sa candidature

“Il n’a jamais perdu une campagne électorale” dit de lui Tom Pauken, avocat, auteur conservateur et ancien Président du Parti républicain au Texas. Lui, c’est Rick Perry, qui a remplacé au pied levé le gouverneur du Texas George W. Bush lorsqu’il est devenu Président des Etats-Unis en 2000 avant d’être élu en 2002 puis reconduit en 2006 et 2010. Selon Politico, c’est ce samedi à Charleston, en Caroline du Sud, à la convention organisée par notre confrère de droite RedState.com, qu’il doit annoncer sa candidature à l’investiture républicaine, une information confirmée jeudi par son porte-parole Mark Perry Miner à l’Associated Press. 

“Candidat redoutable” (Pauken), Perry a de sérieuses chances de représenter le Parti républicain à l’élection de 2012 : “pro-vie” en paroles et en actesil dispose du soutien de la droite chrétienne, provoque l’enthousiasme au sein du Tea Party comme chez les plus modérés du fait de son très bon bilan économique, a le charisme qui manque à Mitt Romney (dont le triple handicap est d’être mormon, réputé changeant (“flip-flop”) et d’avoir fait voter dans son Etat lorsqu’il était gouverneur la Massachusetts health care reform que certains au Tea Party comparent à l’ObamaCare…) et l’expérience qui fait défaut à Michele Bachmann. Dans les sondages, il est à 15%, derrière Mitt Romney (20%), en campagne depuis deux mois et demi, et devant Sarah Palin (qui n’a pas annoncé de candidature pour le moment) et Michele Bachmann (11% chacune). Mais sur Internet, les parieurs le donnent gagnant. Tel Chuck Norris, Perry est décrit par ses fans sur Internet comme un “Bush sous stéroïdes”, “George Bush… Mais en plus texan”, “George Bush… Mais davantage conservateur social”, “George Bush… Mais davantage cul et chemise avec la droite religieuse”, “George Bush X3 ». Une comparaison que Rick Perry n’a pas intérêt à mettre en avant, vu l’impopularité de l’ancien Président. Avec comme conseiller en chef le consultant très expérimenté en politique David Carney, il devrait lever de quoi l’emporter, notamment face à Romney. Et nous faire rêver en 2012…

> Nouvelles de France lance un mensuel papier à la rentrée : abonnez-vous !

Autres articles

Les commentaires sont fermés.