Japon : l’indépendance et la révolution énergétiques grâce aux hydrates de méthane ?

Les Japonais n’ont (presque) ni pétrole, ni gaz naturel, ni charbon mais ils ont des idées ! L’exploitation des hydrates de méthane pourrait bien leur permettre d’assurer tous leurs besoins en gaz dès les prochaines années. En effet, pour la première fois, les Japonais ont réussi avec succès à en extraire. Les réserves mondiales des hydrates de méthane sont estimées, selon des chercheurs américains, à 10 000 milliards de tonnes, soit deux fois celles du pétrole, du charbon et du gaz naturel réunies ! Une nouvelle démonstration de la stupidité des prévisions des Club de Rome et autres malthusiens furieux, qui ne prennent pas en compte le progrès technologique. Reportage diffusé jeudi soir dans le JT de 20h :

Autres articles

11 Commentaires

  • ranguin , 15 Mar 2013 à 18:20 @ 18 h 20 min

    Comme toujours nous arriverons bons derniers

  • tintin , 16 Mar 2013 à 1:29 @ 1 h 29 min

    Cher Monsieur Martin,

    Le malthusianisme et le libéralisme du 21ème siècle, contrairement au libéral-christianisme du 18ème siècle, ne sont que les deux faces d’une même pièce, celle de l’obscurantisme et du péché originel.

    Les malthusiens prétendent que l’Homme ne peut rien dans son environnement.
    Les libéraux du 21ème siècle prétendent que l’Homme peut tout dans son environnement.

    Les malthusiens (ou l’écologie politique ou le socialisme), prétendent que l’Homme est une tare pour la nature.
    Les libéraux du 21ème siècle prétendent que la nature est une tare pour l’Homme.

    Les malthusiens prétendent que l’Homme est fini dans la nature.
    Les libéraux du 21ème siècle prétendent que l’Homme est éternel dans la nature.

    Les malthusiens prétendent que l’Homme ne peut s’adapter.
    Les libéraux du 21ème siècle prétendent que l’Homme s’adaptera toujours.

    Le malthusianisme est un péché de paresse et d’ascétisme, le libéralisme du 21ème siècle, un péché d’orgueil et d’hédonisme.

    Les libéraux du 21ème siècle, ne cherchent qu’à justifier tous les crimes, tous les holocaustes technologiques, pour ne surtout pas avoir, à remettre en question l’hédonisme pratiqué avec des technologies mortelles, non viables, non opérationnelles, à risque global (nucléaire), potentiellement global (OGM) ou inconnu (méthane et réchauffement climatique).
    Ceux-là sont même devenus libertariens, il est interdit d’interdire, même les crimes technologiques.

    Les malthusiens, socialistes, l’écologie politique etc., ne cherchent eux au contraire, qu’à arrêter le mouvement de la roue de la vie, car ils jugent le risque de ce mouvement, intolérable, ils ne cherchent en fait comme des enfants, qu’à vaincre la mort.
    Paradoxalement, eux-aussi se retrouvent donc à pratiquer les sciences sans conscience (expériences de mort imminente produites sur des cobayes torturés pour cela, cryogénisation des corps, collectivisme économique qui engendre la mort, les crabes OGM produis par l’URSS, la chirurgie esthétique etc.), mais le plus généralement comme les libéraux ils pratiquent l’hédonisme, mais le leur est non matériel (sexualités erronées, paresse, oisiveté etc.)…

    Sur le fond, s’il faut faire du méthane pour mettre immédiatement un terme au nucléaire, faisons du méthane, mais reculer pour mieux sauter ne nous évite toujours pas de jouer à la roulette russe.

    Et si le réchauffement climatique ?

    Le méthane engendre je crois pour mémoire 10 fois plus d’effet de serre que le CO2.

    Où ce méthane sera-t-il extrait au Japon ?

    A proximité des failles sismiques ?

    Nous savons, comme pour la géothermie, que l’exploitation du sous-sol à proximité des failles sismiques, engendre des séismes et les géologues évoquent qu’il est même théoriquement possible, qu’on puisse un jour percer la croute terrestre (qui est très fine) suite à un séisme malencontreusement déclenché, de telle sorte que le magma de la terre pourrait remonter en surface et recouvrir toute la surface de la terre !

    Les libéraux du 21ème se gaussent de ce genre de réalités, ils n’y croient pas.

    Pour eux l’Homme est éternel, il s’adaptera toujours à tout, quelque en soit le prix.

    Lorsqu’une comète passe si proche de la terre qu’on peut l’observer avec une paire de jumelles (il y a quelques jours), ils nient, ils ne croient toujours pas à la fragilité de la vie et ils nient que si cette comète était tombée dans un océan, à cause du tsunami apocalyptique engendré et subi alors par des centaines de réacteurs nucléaires sur les côtes, nous n’existerions plus aujourd’hui !

    Pour en revenir aux forages, les malthusiens prétendent qu’il faut donc mettre un terme à la totalité de ces derniers, de toutes natures (pétrole, gaz, géothermie etc.).

    Les libéraux ne croient pas à la mort de l’Homme sur terre.
    Les malthusiens ne croient pas à la naissance de l’Homme sur terre.

    En 1750 à Philadelphie, Benjamin Franklin émit l’hypothèse que la foudre comme l’électricité statique, puisse aussi, être électriquement chargée.

    Il reçut une lettre de l’Académie de Londres, alors la plus brillante au monde.

    L’académie jugea que cette thèse était fantaisiste et se gaussa des idées développées par Franklin.

    “Est-ce la main de Jupiter qui électrise vos nuages ?” disaient-ils, avec un rire gras et soutenu.

    Franklin attendit la foudre avec un cerf-volant, un fil de cuivre, une clef, une corde et un piquet planté dans le sol.

    La foudre frappa, la corde isola Franklin de la décharge qui partie dans la terre (là on venait d’inventer la prise de terre) avec une grande étincelle entre la clef et le piquet.

    La nouvelle fit le tour du monde et l’université de Londres une fois de plus perdit sa crédibilité.

    D’autres scientifiques tentèrent alors l’expérience.

    Georg Willem Richman à St Petersburg, périt électrocuté en reproduisant l’expérience, en omettant de s’isoler de la décharge avec une corde, comme le faisait Franklin.

    Cette histoire illustre toute la différence qu’il y a entre les malthusiens (l’université de Londres dans cette histoire ou le GIEC aujourd’hui), les libéraux-chrétiens qui gèrent la science avec conscience (Franklin dans cet exemple qui mesure le risque et utilise une corde pour s’isoler du courant) et les libéraux du 21ème siècle qui par hédonisme gèrent la science jusqu’aux portes de l’enfer (Georg Willem Richman dans cet exemple, qui orgueilleux est mort de son orgueil).

    Cet exemple illustre aussi, que les sciences tuent et que des sciences globales peuvent tuer globalement.

    L’humanité assiste au triomphe de tous les Georg Willem Richman de la terre, pour son propre péril et face à eux, les libéraux-chrétiens n’existent plus, seule demeure l’université de Londres, encore plus médiocre, le GIEC aujourd’hui.

    Il y a tout juste 40 ou 70 ans (interrogez vos grands-parents ou même vos parents), l’université de Londres et l’humanité scientifique entière, niaient la dérive des continents !

    Les Benjamin Franklin qui affirmaient la théorie de la dérive des continents, furent pendant presque 50 ans, voués aux gémonies, certaines étaient poussés au suicide par des gens semblables à nos énarques et polytechniciens actuels.

    La dérive des continents est une découverte récente et l’acceptation officielle internationale de cette découverte est encore plus récente.

    Il faut donc croire que nous n’avons rien appris, si l’on croit l’humanité éternelle, lorsque nous allons exploiter des puits de méthane à proximité des failles sismiques ?

    Alors quoi, l’électricité n’est pas du droit, il n’y a aucune solution pour en produire sans mettre en péril le genre humain ?

    Pas sans conscience et nous n’y sommes pas, les exo-civilisations, elles y sont peut-être parvenues, avec plus de savoir, mue par plus de sagesse, comme Franklin, si elles existent toujours sans que la science ne les détruises.

    Stephen Hawking affirme que les extraterrestres existent et que les hommes devraient éviter tout contact avec eux en raison de conséquences qui pourraient être dévastatrices…

    Cette pensée est séduisante, on s’y ferait presque prendre, mais l’Homme est vraisemblablement son pire ennemi, alors qu’un contact semi officiel avec des exo-civilisations nous permettrait possiblement (réserves) d’acquérir la sagesse que nous ne possédons pas encore pour pallier la survie de notre espèce sur terre.

    Un contact semi-officiel doit donc immédiatement être recherché.

    Je participerais donc à la manifestation du 24 Mars contre le mariage homosexuel, même si tout cela n’est que le sexe des anges d’une humanité en péril technologique, que nous devons sauver.

  • degabesatataouine , 16 Mar 2013 à 1:46 @ 1 h 46 min

    Pas mal Tintin, mais sans aller chercher des références presque ésotériques,ne peut-on simplement observer que les dimensions de la terre étant finies, il faudra bien tôt ou tard en voir l’épuisement de ses ressouces naturelles et que de toute façon toute cette pollution et l’abaissement de la qualité de vie par des concentrations humaines inimaginables, ne sont que la conséquence d’une déjà trop grande population terrestre qui ne cesse d’augmenter?

  • tintin , 16 Mar 2013 à 3:11 @ 3 h 11 min

    Pas forcément.

    La transmutation (changer le plomb en or) est pour nous de la science fiction, mais peut-être pas pour très longtemps et peut-être pas pour certaines exo-civilisations !

    Notre chimie terrienne est basée sur les atomes, des assemblages d’atomes qui forment des molécules.

    La transmutation serait la chimie des noyaux.

    Pour le moment on baigne dans l’obscurantisme le plus complet (la théorie des cordes et autres conneries à peine croyables, qui occupent l’essentiel des physiciens de la terre, comme l’université de Londres en 1750 !), mais cela changera… comme après les découvertes de Franklin.

    La chimie des noyaux, c’est déjà un peu il me semble (un tout petit peu, très très loin) ce que nous approchons lorsque nous produisons des diamants dans des usines… (en Afrique du Sud se trouve le principal producteur mondial, les diamants d’Afrique du Sud ne viennent pas des mines, mais d’une usine… ce que les polytechniciens, les écoles et les médias français ne savent d’ailleurs toujours pas…)

    Pour faire la chimie des noyaux il faudrait atteindre des températures très élevées, des milliards de degrés, plus chaud qu’à l’intérieur du soleil.

    Les USA et la Russie sont dessus depuis 50 ans et ils semblent commencer à aboutir dans le développement d’armes basées sur cette technologie, les européens ne savent même pas que cela existe.

    En 2006 le laboratoire Sandia aux USA a annoncé plusieurs milliards de degrés !

    Depuis il y a eu un démenti.

    Le problème avec cette technologie c’est que :

    1° – elle pourrait, ou elle semble permettre, ou elle semble permettre d’envisager la fabrication de bombes aussi puissantes que les armes atomiques, mais sans hiver nucléaire, donc des sortes de bombes atomiques écologiques, encore plus dangereuses que les bombes atomiques, puisque plus fréquemment utilisables… du fait qu’elles n’engendrent pas de dommages naturels.

    Voilà ce que ces gens font avec nos impôts, alors qu’on manque d’énergie !

    Leur priorité absolue, c’est la fabrication d’une bombe équivalent arme atomique, mais écologique !

    A quand la révolte des peuples ?

    A quand la démocratie directe pour mettre tous ces gens dans des asiles ?

    2° – cette technologie semble relativement simple à fabriquer, à la portée de n’importe quel étudiant (contrairement aux centrales nucléaires qui requièrent une infrastructure), les schémas théoriques sont déjà pratiquement sur internet, donc cela signifie que chaque Homme aura le pouvoir de détruire l’humanité !

    Autrement dit, le manque actuel de sagesse des Hommes est le seul réel frein à la poursuite de ces recherches.

    Tant que l’armée aura le monopole de l’atome, nous irons vers la fin du monde… mais pour que le civil puisse prendre à l’armée le monopole de l’atome, il faudrait que le civil soit dépositaire d’une sagesse qui lui est complètement étrangère pour le moment.

    On imagine mal pouvoir rendre cette technologie accessible aux talibans, alors qu’une simple exploitation de cette dernière la leur rendrait accessible de fait, du fait de la simplicité de celle-ci !

    Si les extra-terrestres existent, s’ils maitrisent l’atome depuis plus longtemps que nous sans s’être auto-détruit contrairement à nous actuellement, cela signifie donc qu’ils disposent d’une sagesse que nous n’avons pas (attention donc à leur éventuel sentiment de supériorité néanmoins).

    Voilà pourquoi ils ne sont potentiellement pas nos ennemis et voilà pourquoi, pour gagner en sagesse nous avons potentiellement plus à y gagner qu’à y perdre, à rechercher l’établissement d’un contact semi-officiel avec eux, s’ils existent.

  • Benoît , 16 Mar 2013 à 9:53 @ 9 h 53 min

    Il est passé où le réchauffement climatique ?

    Au cours des 16 dernières années, la température moyenne mondiale mesurée aussi bien par les capteurs thermométriques que par les capteurs satellitaires, n’a pas montré de réchauffement statistiquement significatif. Au cours de la même période, le dioxyde de carbone atmosphérique a augmenté de 10%.
    Non seulement les augmentations importantes de dioxyde de carbone n’ont donc pas induit de réchauffement dangereux, mais elles n’ont pas induit de réchauffement du tout. L’hypothèse est mise en défaut.

    Elles pourraient bien redescendre et plus vite qu’on ne le croit dans 2 à 3 décennies. De nombreux scientifiques, y compris d’éminents physiciens du soleil, affirment actuellement que la situation actuelle de la Terre relativement aux cycles solaires indique que la tendance climatique la plus probable au cours des prochaines décennies est un refroidissement significatif plutôt qu’un réchauffement. Pendant ce temps, les modélisateurs informatiques du GIEC nous assurent avec toute l’autorité dont ils disposent que le réchauffement climatique va bientôt reprendre – il suffit d’attendre et voir.

  • bertalot , 16 Mar 2013 à 10:09 @ 10 h 09 min

    jaimerais bien quon mexplique ce que veut dire le terme “libertarien” qui reveint souvent ici?
    est-ce synonyme danarchiste de droite?
    merci

  • Tintin , 16 Mar 2013 à 20:23 @ 20 h 23 min

    @Benoît :

    Obscurantisme dans tous les camps.

    Si je développe une stratégie pour gagner à la roulette dans un casino et que je gagne, est-ce pour autant que ma stratégie est gagnante ?

    Si je développe une stratégie pour gagner à la roulette dans un casino et que je perds, est-ce pour autant que ma stratégie est perdante ?

    Idem en bourse.

    Idem pour tout ce qui relève des probabilités et de la statistique.

    Laissons le GIEC de côté, produit essentiel de l’université de Londres, qui depuis 1750 et Benjamin Franklin jusqu’à nos jours, n’a plus la moindre crédibilité.

    Mais le GIEC peut ne pas être crédible, que le problème peut demeurer entier.

    Ce n’est pas parce qu’un fou prétend que la terre est ronde, que le scientifique qui prétend qu’elle est plate a raison.

    Concernant le réchauffement climatique, nous sommes dans l’obscurantisme dans tous les camps, car il me semble que nous ne savons rien.

    La question est légitime, car nous savons que l’effet de serre existe, nous pouvons nous en assurer en réalisant une simple expérience avec un bocal rempli de gaz à effet de serre (CO2 ou méthane ou gaz d’échappement directement pris sur une voiture) que l’on placera au soleil, sa température sera notoirement plus élevée qu’un même bocal rempli d’air, dans les mêmes conditions d’expositions.

    Cette simple expérience est insatisfaisante, mais elle est suffisante pour légitimer la question du réchauffement climatique et semer le doute.

    Tout comme avec un cadran solaire en observant la course des ombres, on pouvait légitimer la question de la rotondité de la terre, avant d’en faire pour autant le tour ?

    A ma connaissance, nous ne savons pas modéliser le soleil.

    Le soleil est une machine nucléaire que nous ne comprenons pas, que nous ne savons pas (pas encore ?) reproduire en laboratoire.

    A partir de là, il me semble que tout est dit.

    A partir de là, les modèles du GIEC sont faux, mais aussi ceux qui nient ce risque.

    Ne pas savoir est très inconfortable et nous sommes dans cet état.

    Maintenant, il faut garder l’échelle des risques en mémoire, le risque climatique est potentiellement pour dans 30 à 3000 ans !

    Dans l’immédiat, à qui profite le réchauffement climatique ?

    A l’armée, au nucléaire et à la bombe atomique.

    Qui a les moyens de financer la propagande du GIEC ?

    Le nucléaire.

    Le nucléaire, produit de la bombe atomique, n’émet pas de gaz à effet de serre…

    Mais cela ne signifie par pour autant que le réchauffement climatique n’existe pas.

    Nous pourrions même entrer en période de grand froid, que le réchauffement climatique serait toujours viable, si le soleil par une activité faible sur-compense le réchauffement engendré par les gaz à effet de serre.

    Enfin, fait moins connu, les températures ne s’additionnent pas.

    Il n’est donc même pas certain que la notion de “température moyenne” soit recevable.

    Les contempteurs du GIEC, comme ses détracteurs, ont donc tous tout faux, les uns lorsqu’ils prétendent qu’il n’y a pas de réchauffement climatique puisque les températures moyennes n’augmentent pas et les autres qui prétendent qu’il y a un réchauffement climatique parce que les températures moyennes augmentent ou vont augmenter.

    Tout cela requiert plus d’humilité.

    Les barrages hydroélectriques par nanotechnologies (vastes possibilités dans les Alpes françaises, l’idée serait de noyer des montagnes entières) et la couverture intégrale de toute l’Espagne de panneaux solaires thermiques et complément des autres énergies thermiques, gaz, pétrole, biomass etc. associé à une politique de diminution sélective modérée des naissances (il suffirait juste du supprimer les allocations familiales socialistes et de laisser faire la nature), subviendraient à 100% des besoins du continent européen.

    Par la suite, en gagnant en sagesse, nous aurions alors l’éternité pour envisager la fusion nucléaire aneutronique non radioactive.

    Alors pourquoi s’en priver ?

    Un nouvel age d’or ou la fin du monde.

Les commentaires sont fermés.