Pour Herman Cain, le Planning Familial c’est le « génocide planifié »

Né en 1945, Herman Cain est un Afro-Américain et un militant Républicain bien connu aux États-Unis. Cet homme d’affaires talentueux – il fut le directeur général de la chaîne Godfather’s Pizza – est le premier Républicain a avoir lancé un comité d’évaluation à sa candidature à la présidentielle de 2012. Il soutient le Tea Party (tiens ! un mouvement qu’on dit en France de “petits-blancs”…) et est soutenu par lui. Ce baptiste connaît bien l’histoire de Planned Parenthood et la racisme de sa lointaine fondatrice Margaret Sanger. Mardi dernier, il était l’invité à Washington de Heritage Foundation, une organisation conservatrice bien connue. Au cours d’une session de questions-réponses avec les journalistes présents, Herman Cain déclara : « Quand Margaret Sanger – vérifiez ce que je dis – a lancé Planned Parenthood, son objectif était d’en installer les centres d’abord au milieu des communautés noires de manière à tuer les petits bébés noirs avant qu’ils viennent au monde ». Une affirmation absolument vraie : Margaret Sanger était raciste, ce qui montre qu’on peut être et de gauche et raciste ! Herman Cain poursuit : « Ce n’est pas le Planning Familial, c’est le Génocide planifié ». Une formule qui fait mouche… Et il est tout à fait vrai qu’aujourd’hui encore Planned Parenthood, même s’il s’en défend maladroitement, cible une partie de ses efforts sur la communauté noire. D’après les US Centers for Disease Control (CDC), la communauté noire est en nombre d’avortements en tête de tous les autres groupes ethniques aux États-Unis : 36,4 % de tous les avortements enregistrés, alors que le groupe afro-américain ne représente que 12,3 % de la population… Inutile de préciser que Herman Cain est pour la suppression de toute subvention fédérale à Planned Parenthood, mais il n’est pas nécessaire d’être Afro-Américain pour l’exiger.

Autres articles