Pat Buchanan : Gingrich vient de se couper du Tea Party et de la majorité de l’électorat Républicain

Revenant sur la déclaration de Newt Gingrich, candidat à l’investiture du parti Républicain pour la présidentielle de 2012, défendant le principe de l’obligation pour tout Américain de souscrire un plan de couverture santé (voir ici), l’ancien conseiller de Nixon, de Ford et de Reagan, et commentateur politique conservateur toujours très écouté, Pat Buchanan met en garde très sévèrement Gingrich : avec de tels propos, il se coupe de l’électorat du Tea Party et des trois quarts de l’électorat Républicain. « Je ne peux pas comprendre comment un Républicain de premier plan avoue être pour une telle obligation universelle. Ça, c’est la position d’Obama ».

Buchanan fustige également Gingrich pour sa critique de « l’extrémisme » du projet de budget 2011/2012 de la Chambre des Représentants, élaboré par le député Républicain Paul Ryan, et qui a provoqué une levée de boucliers chez les Démocrates et dans toute la gauche américaine, une critique « d’extrémisme » qui rejoint celle des Démocrates, ce qui revient à donner des cartes aux Démocrates.

Autres articles