Quatre députés effectuent un parallèle entre Polanski et Strauss-Kahn

Dans un communiqué, les députés Bernard Carayon, Lionnel Luca, Richard Mallié et Christian Vanneste (membres du Collectif parlementaire de la Droite populaire) rappellent que “s’il y a une victime, c’est la jeune femme qui peut-être a subi une agression et un viol, et non l’éventuel auteur des faits. Celui-ci n’est pas la victime d’une justice américaine inhumaine” qu’ils estiment “transparente”. “Elle prend ses précautions après l’expérience de la fuite de Roman Polanski”. Alors que c’est un jury populaire, comme nous le souhaitons pour notre pays, qui va décider prochainement de la poursuite de l’inculpation”, continuent-ils, “la solidarité de caste que manifestent certains socialistes est totalement déplacée”.

Autres articles