« Mariage » gay : l’Etat de New York va-t-il tomber ?

Alors que l’Assemblée de l’Etat de New York (chambre basse : 98 Démocrates, 51 Républicains et 1 Indépendant) a approuvé pour la 4ème fois le “mariage” homosexuel (“Marriage Equality Act”) par 80 votes contre 63, le texte de loi du gouverneur démocrate Andrew Cuomo doit maintenant passer l’épreuve du vote du Sénat (chambre haute : 32 Républicains, 26 Démocrates et 4 Indépendants). Il devrait se jouer à une voix près, peut-être celle du sénateur républicain Roy McDonald qui a expliqué vendredi avoir “évolué” sur la question, sur le ton d’un homme qui avance à contre-courant. L’initiative a reçu le soutien du maire républicain de New York City Michael Bloomberg. “Souvenez-vous, à nos débuts les Noirs étaient des esclaves, les catholiques à New York ne pouvaient pas dire la messe, les femmes ne pouvaient pas voter ni être élues. Et en certains endroits, l’homosexualité était un crime” a-t-il déclaré jeudi. Sauf qu’en l’espèce, les homosexuels ne sont pas des esclaves, ont le droit d’aller à la messe et d’être de confession catholique, de voter, d’être élu, de se marier à condition de respecter des règles (d’âge, d’altérité, etc) qui sont les mêmes pour tous…

Selon la presse new-yorkaise, 31 sénateurs seraient favorables au “mariage” homosexuel. Il en faudrait 32 pour qu’il soit voté, sachant que la session législative arrive à son terme lundi et que le vote envisagé vendredi n’a pas eu lieu…

En 2009, le Sénat de l’Etat de New York (alors à majorité démocrate) avait rejeté l’instauration du “mariage” homosexuel par 38 voix contre 24.

Autres articles