Plus qu’un «moulin à avortements» à La Nouvelle-Orléans contre 7 en 1995 !

Louisiane. Il est loin le temps (1995 !) où La Nouvelle-Orléans comptait 7 centres pratiquant des avortements. The Crescent City n’en aura bientôt plus qu’un seul, rapporte le site LifeNews. Un avortoir ouvert peu après l’ouragan Katrina doit en effet fermer ses portes après le décès récent du praticien Kiat Varnishung. L’année dernière déjà, un autre avorteur, Adrian Coleman, 37 ans, était décédé subitement… après deux démissions de confrères. Résultat : le gérant du centre a informé lui-même Bill Shanks, un pasteur du coin, de sa fermeture prochaine. Il ne s’agissait pas d’un “moulin à avortements” ordinaire mais d’un ancien lieu de culte chrétien… qui pourrait bien le redevenir, tout un symbole ! Des habitants “pro-vie” du quartier veulent en faire de nouveau “une maison de la sainteté”.

Grâce à une loi votée et promulguée en 2010 (Act 490), le ministère de la Santé de l’État de la Louisiane avait fait fermer en 2011 un avortoir dont les pratiques allaient à l’encontre de la santé et de la sécurité des femmes le fréquentant.

Autres articles

1 Commentaire

  • Michèle , 19 décembre 2012 @ 11 h 10 min

    Encourageant!
    J’appelle ces lieux maudits des “abattoirs à bébés”. Même s’ils ne sont pas encore nés, ces tout petits sont parfaitement identifiables: il ne s’agit pas de paquets de côtelettes!

Les commentaires sont fermés.