Texas : La justice contraint des parents à ne pas forcer leur fille à avorter

La justice du Texas vient de donner raison à une adolescente de 16 ans, enceinte de dix semaines, qui accuse son père et sa mère de tenter de la forcer à avorter et qui avait, via le Texas Center for Defense of Life, déposé une plainte à leur encontre une semaine auparavant. Menaces verbales, physiques, harcèlement… Tout était bon pour pousser la jeune femme à se débarrasser de l’enfant. Par exemple, le père lui avait retiré son téléphone portable ainsi que sa voiture. Il l’empêchait aussi de se rendre au lycée et la forçait à avoir deux emplois. Sa mère, elle, lui avait demandé de prendre la pilule abortive. Une entrave au droit (constitutionnel) de mener sa grossesse jusqu’à son terme, selon le Texas Center for Defense of Life.

L’injonction rendue mardi par la Family court du Texas contraint les parents à rendre sa voiture à la jeune fille pour se rendre à l’école, au travail et chez le médecin. Ils devront également prendre en charge la moitié des frais de l’accouchement si elle n’épouse pas le père de l’enfant d’ici-là. Ce n’est pas la première fois que le Texas Center for Defense of Life vient en aide avec succès à des jeunes femmes que leurs parents cherchent par tous les moyens à faire avorter.

Les reportages d’ABC lors du dépôt de la plainte et après la décision du tribunal :

Autres articles

7 Commentaires

  • bernique , 20 Fév 2013 à 19:34 @ 19 h 34 min

    L’Amérique m’étonnera toujours !

  • deronne , 21 Fév 2013 à 10:29 @ 10 h 29 min

    et cet enfant, quand il sera en âge de comprendre, on lui dira que ses grands-parents ont voulu le tuer ?

  • Charles Ed Durand , 21 Fév 2013 à 11:54 @ 11 h 54 min

    Lors de la Marche for life qui s’est tenue à Washington le 24 janvier 2013, ils étaient 650,000 dont plus du 4/5 étaient des jeunes gens. L’Amérique par sa jeunesse est moins doctrinaire que les anciens des années 60. Les sondages les plus récents donnent plus de 63% qui se prononcent contre l’avortement. Donc ce fait ne me trouve pas surpris. Quant au scénario que Derone nous soumet, il laisse transparaître que les parents de l’enfant sont animés d’une haine si puissante qu’ils iraient dire à leur enfant à l’âge de comprendre que les grands-parents maternels voulaient sa mort.
    Vous cachez mal votre déception. En fait, ces jeunes vont se marier et écoutant le reportage il est clair que les parents admettent que leur fille mène sa grossesse et de plus vont soutenir le jeune couple. Monsieur, l’amour de la Vie ne s’alimente pas dans la cuve du ressentiment comme nous en ont habitué les associations Pro Choice. Et ces jeunes gens ont les yeux clairs et l’amour est leur nourriture et non comme ceux et celles que j’ai vus. La rage s’affiche sur leur visage ombrageux et ils et elles ont des yeux de glace.

  • bernique , 21 Fév 2013 à 12:26 @ 12 h 26 min

    Qui parle de déception ? Et vis-à-vis de quoi ?
    Un fait est un fait et les grands-parents (futurs ?) ont voulu faire tuer leur petit-fils (ou fille) ! Qui dit que ce secret de famille ne transparaîtra pas un jour comme c’est l’habitude des secrets de famille, à moins que l’aveu n’en soit fait de façon claire et courageuse ?
    Tant mieux si l’Amérique jeune réagit mieux que la précédente mais, devant un verre à moitié plein, on craint de le voir vide, vu d’au dessus, si l’on se réjouit de le sentir plein dans le bas !

  • Carolus Martellus , 21 Fév 2013 à 14:53 @ 14 h 53 min

    Un bébé de plus de sauvé, c’est tout ce qui m’intéresse !
    Vive le Texas Center for Defense of Life, vive la Family court, vive cette courageuse jeune fille et que Dieu soit loué pour cette vie épargnée de la folie des hommes !

  • bernique , 21 Fév 2013 à 15:33 @ 15 h 33 min

    Vive Dieu !

  • Gomez Aguilar , 21 Fév 2013 à 17:37 @ 17 h 37 min

    A priori, Dieu vivra… C’est un peu le concept…

Les commentaires sont fermés.