Défense du 2e amendement : Gun Owners of America, l’alternative à la NRA

Si la NRA a attendu quelques jours après le massacre de Newtown pour réagir, adoptant ce que ses détracteurs appellent la stratégie de l’opossum, Gun Owners of America (GOA) est quant à elle immédiatement montée au créneau. Forte de ses 300 000 membres, cette organisation de défense du 2e amendement de la Constitution des États-Unis qui ne cesse de gagner du terrain face à la NRA depuis sa création en 1977, a, par la voix de son directeur exécutif, Larry Pratt, attaqué “les partisans du contrôle des armes à feu”, les accusant d’avoir “du sang d’innocents petits enfants sur les mains”. En effet, “les lois fédérales et locales se sont alliées pour s’assurer qu’aucun professeur, aucun administrateur, aucun adulte n’avait une arme à l’école de Newtown où les enfants ont été assassinés” a-t-il dénoncé, concluant que “cette tragédie souligne l’urgence de se débarrasser des lois qui interdisent les armes à feu autour d’une école.” Sur MSNBC, Pratt a rappelé que les armes sont nécessaires pour « contrôler l’État.” Il a donné l’exemple d’Athènes, dans le Tennessee, en 1946, où les citadins ont pris les armes contre les fonctionnaires corrompus. Il aurait pu ajouter celui de la France où, désarmé, l’honnête citoyen doit accepter de se faire spolier sans broncher et continuer de gober l’utopie de la présence d’un flic à chaque agression par un individu armé, lui… Comme si, en effet, un individu disposé à enfreindre la loi pour commettre un crime n’était pas également disposé à enfreindre la loi pour se procurer une arme !

Vous l’avez compris, GOA est plus radicale, plus libertarienne que la NRA : par exemple, quand la seconde notait John McCain “C+” pour ses votes entre 2004 et 2008, la première ne lui accordait qu’un “F-“. En 2008 et en 2012, Ron Paul était le seul candidat républicain à obtenir un A+. Il le lui rend bien : selon Dr No, GOA est “le seul groupe de pression pro-armes à feu à ne pas s’être compromis à Washington, D.C.”. Contrairement à sa grande sœur, GOA a comme objectif de ne jamais faire de compromis et ne pas se satisfaire du statu quo en matière de droit au port d’armes à feu, considérant que les citoyens américains en ont déjà perdu plusieurs pans. Selon l’organisation, les 300 millions d’armes en circulation aux États-Unis sont utilisées 2,5 millions de fois par an dans le cadre de la légitime défense, donc 60 fois plus souvent pour protéger la vie que pour la prendre à autrui. Les armes à feu permettraient aussi à 200 000 femmes de se protéger chaque année contre des abus sexuels. Alors qu’une pétition demandant le contrôle des armes à feu a réuni près de 200 000 signatures et que le législateur pourrait bien tenter d’interdire tout ou partie des fusils d’assaut, la direction de GOA prévient déjà que “la bataille contre Obama et ses comparses anti-armes sera le plus grand combat de notre vie”. L’organisation craint une politique des petits pas, d’abord l’interdiction des magazines consacrés aux armes, des fusils d’assaut et des salons, etc. En attendant, les ventes de carabines et de fusils de gros calibres sont en hausse

Autres articles

18 Commentaires

  • K. , 20 Déc 2012 à 16:22 @ 16 h 22 min

    Je n’arrive pas à trouver – et c’est un travail de journaliste – le taux de mortalité par pays, par arme à feu en fonction de la possibilité légale ou non de posséder une arme.
    La question qui me taraude est: En suisse, tout le monde a un flingue chez soi: quelle incidence? Et comparativement avec la France et les USA?

    Auriez-vous ce genre de données?

  • Paul-Emic , 20 Déc 2012 à 16:41 @ 16 h 41 min

    La politique des petits pas dite encore de la grenouille, c’est exactement ce qu’Obama met en place et ce que les Américains doivent contrer tout de suite s’ils ne veulent pas devenir l’Europe où les citoyens se font égorger comme des moutons , surtout sans griffer leur agresseur.

  • ranguin , 20 Déc 2012 à 17:10 @ 17 h 10 min

    L’Amérique a à peine 250 ans notre Europe est vieille. Les armes elle en a connu de toutes sortes.
    Nous avons plein de gens armés chez nous sans savoir exactement ce qu’ils possèdent.

  • Frédérique , 20 Déc 2012 à 18:06 @ 18 h 06 min

    En Europe, personne ou si peu, ne s’opposerait à l’interdiction de la vente libre d’armes à feu, si les trafiquants d’armes clandestines, approvisionnant les millieux mafieux ne foisonnaient pas.Seulement voila, ce n’est pas le cas. Les honnêtes gens sont désarmés devant une pègre de plus en plus armée.
    Alors oui à l’interdiction des armes chez le particulier, mais seulement en contrepartie, d’une part, d’une politique anti-armement des mafias qui pourrait commencer, pour être efficace, par le rétablissement des contrôles aux frontières du pays, et, d’autre part, aussi importante, par l’abrogation des lois venant de l’U.E préconnisant l’armement en armes létales des forces de police réprimandant les éventuelles émeutes de populations manifestant contre les mesures d’austérité qui vont les affamer.

  • K. , 20 Déc 2012 à 20:37 @ 20 h 37 min

    Facho 😉

  • Gisèle , 20 Déc 2012 à 23:10 @ 23 h 10 min

    Plein de gens armés chez nous sans savoir ce qu’ils possèdent … ne vous y trompez pas ! Ce ne sont ni des pistolets à amorces , ni des lance- pierres !
    Vous le saurez bien assez tôt ! si vous , vous ne le savez pas , la police le sait . ( enfin , en partie ) .

  • Ady85 , 20 Déc 2012 à 23:26 @ 23 h 26 min

    Si la chambre des représentants républicaine vote ce texte, ce sera la honte absolu. J’espère que ces républicains ne vont pas comettre une telle énormité.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France