Défense du 2e amendement : Gun Owners of America, l’alternative à la NRA

Si la NRA a attendu quelques jours après le massacre de Newtown pour réagir, adoptant ce que ses détracteurs appellent la stratégie de l’opossum, Gun Owners of America (GOA) est quant à elle immédiatement montée au créneau. Forte de ses 300 000 membres, cette organisation de défense du 2e amendement de la Constitution des États-Unis qui ne cesse de gagner du terrain face à la NRA depuis sa création en 1977, a, par la voix de son directeur exécutif, Larry Pratt, attaqué “les partisans du contrôle des armes à feu”, les accusant d’avoir “du sang d’innocents petits enfants sur les mains”. En effet, “les lois fédérales et locales se sont alliées pour s’assurer qu’aucun professeur, aucun administrateur, aucun adulte n’avait une arme à l’école de Newtown où les enfants ont été assassinés” a-t-il dénoncé, concluant que “cette tragédie souligne l’urgence de se débarrasser des lois qui interdisent les armes à feu autour d’une école.” Sur MSNBC, Pratt a rappelé que les armes sont nécessaires pour « contrôler l’État.” Il a donné l’exemple d’Athènes, dans le Tennessee, en 1946, où les citadins ont pris les armes contre les fonctionnaires corrompus. Il aurait pu ajouter celui de la France où, désarmé, l’honnête citoyen doit accepter de se faire spolier sans broncher et continuer de gober l’utopie de la présence d’un flic à chaque agression par un individu armé, lui… Comme si, en effet, un individu disposé à enfreindre la loi pour commettre un crime n’était pas également disposé à enfreindre la loi pour se procurer une arme !

Vous l’avez compris, GOA est plus radicale, plus libertarienne que la NRA : par exemple, quand la seconde notait John McCain “C+” pour ses votes entre 2004 et 2008, la première ne lui accordait qu’un “F-“. En 2008 et en 2012, Ron Paul était le seul candidat républicain à obtenir un A+. Il le lui rend bien : selon Dr No, GOA est “le seul groupe de pression pro-armes à feu à ne pas s’être compromis à Washington, D.C.”. Contrairement à sa grande sœur, GOA a comme objectif de ne jamais faire de compromis et ne pas se satisfaire du statu quo en matière de droit au port d’armes à feu, considérant que les citoyens américains en ont déjà perdu plusieurs pans. Selon l’organisation, les 300 millions d’armes en circulation aux États-Unis sont utilisées 2,5 millions de fois par an dans le cadre de la légitime défense, donc 60 fois plus souvent pour protéger la vie que pour la prendre à autrui. Les armes à feu permettraient aussi à 200 000 femmes de se protéger chaque année contre des abus sexuels. Alors qu’une pétition demandant le contrôle des armes à feu a réuni près de 200 000 signatures et que le législateur pourrait bien tenter d’interdire tout ou partie des fusils d’assaut, la direction de GOA prévient déjà que “la bataille contre Obama et ses comparses anti-armes sera le plus grand combat de notre vie”. L’organisation craint une politique des petits pas, d’abord l’interdiction des magazines consacrés aux armes, des fusils d’assaut et des salons, etc. En attendant, les ventes de carabines et de fusils de gros calibres sont en hausse

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Selvah , 20 décembre 2012 @ 23 h 53 min

    La partie “statistiques” de l’article homicide de wikipedia peut vous donner une petite idée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Homicide#Statistiques_en_France ; notamment le classement en taux pour 100 000 habitants, même si je soupçonne que certains pays manquent à l’appel (Chine, Corée du Nord, Etats d’Afrique en guerre civile…).

  • Pierre M'Ba , 21 décembre 2012 @ 8 h 12 min

    il faudrait faire une recherche et je suis trop paresseux
    il y a un rapport intéressant entre la possession d’armes et les agressions entre le canada et les USA
    comment on fait pour ne plus recevoir ndf ?

  • Eric Martin , 21 décembre 2012 @ 8 h 23 min

    Pour ne plus recevoir la lettre quotidienne d’information ? Il vous faut cliquer sur “unsuscribe” tout en bas sur la dernière reçue et il ne vous sera plus rien envoyé.

  • MarcS , 21 décembre 2012 @ 10 h 22 min

    Un moyen terme serait peut-être d’interdire les armes automatiques (du type de celle qui illustre cet article) mais en revanche liberté de posséder des pistolets de défense type Colt, Browning …ce devait certainement être l’esprit de la constitution américaine à l’époque où les armes automatiques n’existaient pas.
    Avec de telles armes on ne pourrait pas provoquer les tueries auxquelles on a assisté depuis ces dernières années et on pourrait tout de même partiellement se protèger vis àvis de bon nombre de malfrats. Touetfois le stock d’armes automatiques dèjà détenues par les citoyens états uniens doit être tel qu’une telle mesure n’aurait probablement aucun effet si ce n’est de faire monter les prix des ventes d’occasion de celles-ci.

  • passim , 21 décembre 2012 @ 15 h 31 min

    Tout article sur les armes à feu est systématiquement illustré d’une photo montrant une arme de guerre, ou un fusil à lunette, celles-ci destinées à un maximum d’efficacité dans l’attaque. Intox journalistique.
    Les armes de poing, destinées au combat à courte distance, répondent mieux aux besoins de défense individuelle.
    Le bon sens serait d’autoriser la vente libre d’armes à courte portée, et d’interdire les armes à longue portée.
    Il y a armes, et armes. Toutes ne sont pas à mettre entre les mêmes mains.

  • Le Nouveau Croisé , 21 décembre 2012 @ 15 h 40 min

    Pierre M’BA c’est français cela ?

  • Le Nouveau Croisé , 21 décembre 2012 @ 15 h 47 min

    K = pachyderme !

Les commentaires sont clôturés.