Caroline du Sud : Gingrich l’emporte facilement sur Romney

Semaine noire pour Mitt Romney : après une polémique autour de sa feuille d’impôts, des prestations décevantes dans les derniers débats, s’être finalement fait souffler l’Iowa par Rick Santorum suite à un nouveau dépouillement des suffrages du caucus, le voilà qui vient d’être nettement battu par Newt Gingrich à l’élection primaire de Caroline du Sud qui avait lieu samedi 21 janvier.

Dimanche à 3h50, heure de Paris, l’ancien président de la Chambre des représentants recueillait 40% des suffrages exprimés par les électeurs républicains contre 27% pour l’ancien gouverneur du Massachusetts, 17% pour l’ancien sénateur de Pennsylvanie et 14% pour Ron Paul.

“Pour la première fois de l’histoire du Parti républicain, trois candidats différents ont remporté les trois premiers scrutins de la course à l’investiture du parti pour la présidence”, relevait dans la nuit Richard Hétu, journaliste à La Presse. Depuis 1980, la Caroline du Sud choisit le candidat finalement investi par le Grand Old Party pour l’élection présidentielle.

Dès le début du dépouillement, Newt Gingrich a tweeté “Merci à la Caroline du Sud”. L’État est réputé conservateur (par exemple, 64% des électeurs républicains veulent rendre l’avortement illégal “dans tous les cas” ou “dans la plupart des cas”).

Selon un sondage Edison Research réalisé pour National Election Pool à la sortie des bureaux de vote de l’État, 53% des électeurs républicains se sont décidés dans les derniers jours. L’ancien président de la Chambre des représentants l’emporte sur l’ex-gouverneur du Massachusetts chez les chrétiens évangéliques blancs, qui représentent 63% de l’électorat du Palmetto State. Gingrich bat Romney chez les hommes (41% contre 28%), les conservateurs (43% contre 26%), les partisans du Tea Party (43% contre 28%) et même les indépendants (31% contre 26% pour Ron Paul et 25% pour Mitt Romney). Considéré par ses partisans comme “le candidat des conservateurs au sein du Parti républicain”, Gingrich est également perçu par les Américains comme plus conservateur que Romney. L’homme politique au passé sentimental agité, récemment converti au catholicisme, a reçu le soutien de nombreux leaders de la droite religieuse (Donald Wildmon, Beverly LaHayeGeorge BarnaJim GarlowRichard Lee, Tim LaHayeMat Staver…).

Dynamique. Newt Gingrich va pouvoir dynamiser sa collecte de fonds d’ici l’élection primaire républicaine de Floride du 31 janvier où un super Political Comitee Action (PAC) pro-Romney a déjà dépensé 5 millions de dollars pour la promotion du candidat mormon et la critique de ses concurrents. Le second plus gros super PAC est favorable à Rick Santorum et n’a pour le moment injecté “que” 225 000 dollars dans la campagne de son poulain. Personne ne sait pour le moment combien Newt Gingrich va pouvoir dépenser dans le Sunshine State, réponse en début de semaine prochaine.

Malgré le soutien affiché de leaders religieux comme Tony Perkins (Family Research Council), Rick Santorum ne parvient pas à incarner une alternative conservatrice à Mitt Romney, sauf chez les 18-24 ans où il est à égalité avec Newt Gingrich (25%), derrière Ron Paul (31%) mais largement devant Mitt Romney (15%). Face aux sondages prédisant sa défaite en Caroline du Sud, son équipe de campagne avait fini par envoyer ostensiblement aux journalistes un calendrier de campagne pour la Floride. Mais l’ancien sénateur de Pennsylvanie n’aura sans doute pas les moyens d’assurer à sa candidature une présence télévisée suffisante pour faire la différence, alors que le prix d’achat des spots TV est très élevé dans ce grand État…

Si Ron Paul n’avait pas particulièrement fait campagne dans le Palmetto State, il avait reçu le soutien d’un poids lourds du conservatisme fiscal, le sénateur de Caroline du Sud Tom Davis. Même dans la Bible Belt, le représentant libertarien du Texas cartonne chez les jeunes (32% des Républicains de Caroline du Sud âgés de 18-29 ans ont déclaré à la sortie du bureau de vote avoir voté pour lui).

Lire aussi :
> Primaire républicaine du New Hampshire : ce qu’il faut retenir
> Caucus républicain de l’Iowa : ce qu’il faut retenir | Finalement, Santorum remporte l’Iowa
> Aux États-Unis, il est possible de faire voter les morts
> Primaires : Ron Paul n°1 chez les jeunes Républicains

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen