Floride : un professeur suspendu pour avoir écrit ce qu’il pensait du « mariage » homosexuel sur Facebook

Nommé “Professeur de l’année” en 2010, Jerry Buell, qui enseigne l’histoire américaine à la Mount Dora High School (Floride), a été suspendu de ses fonctions mercredi dernier pour avoir posté sur sa page personnelle Facebook un message où il exprimait son hostilité au “mariage” homosexuel. Un des responsables scolaires du comté a évoqué “une violation du code d’éthique” auquel sont soumis les professeurs. Il a expliqué avoir reçu une plainte mardi suite à un commentaire posté sur Facebook en juillet par Jerry Buell. Son “dossier impeccable” et ses 22 ans d’ancienneté n’y ont rien changé : le voilà soupçonné d’homophobie. Interrogé par la radio Fox News, il a expliqué avoir mis en ligne “[un] commentaire personnel, sur [son] temps personnel, via [son] propre ordinateur personnel dans [sa] maison personnelle, en exerçant ce [qu’il croyait] être, en tant que professeur d’études sociales, les droits donnés par le Premier Amendement”. Sur le célèbre réseau social, il confiait avoir “presque vomi” en regardant les nouvelles à la télévision, alors que le “mariage” homosexuel venait d’être légalisé dans l’Etat de New York. Buell prévenait ses 700 “amis” de Facebook en ces termes : « si vous n’aimez pas mon statut, fondé sur des principes bibliques et les lois de Dieu, vous êtes libres de ne plus être amis avec moi. Vous me manquerez comme les problèmes que j’ai eu au rein à partir de 1994 me manquent aujourd’hui”.

Le district scolaire est “anti-hétéro”, “anti-Premier amendement” et “anti-liberté individuelle” a dénoncé Me Horatio Mihet, un avocat de l’organisation conservatrice Liberty Counsel. « L’idée que les fonctionnaires doivent appuyer de tout cœur le “mariage” homosexuel est contraire au Premier amendement de la Constitution américaine » a-t-il continué. Une page de soutien (“Support Jerry Buell; Mount Dora High School Teacher of the Year suspended”) vient d’être lancée sur Facebook et regroupait 2 519 personnes lundi midi. Un autre en rassemblait 219 à la même heure. Même Hemant Mehta qui anime le blog “Un athée qui vous veut du bien” prend la défense de Jerry Buell : “chacun a le droit de croire ce qu’ils veut, même si c’est fou, faux, ou nuisible”. Le traitant d’“intolérant”, Mehta se félicite du fait que, jamais, le professeur n’ait fait part de ses opinions personnelles pendant les cours ni discriminé le moindre de ses élèves. Assurément “populaire”, l’enseignant avait la réputation d’être très attentionné. En attendant la fin de l’enquête, Jerry Buell regrette d’être empêché de faire sa rentrée scolaire ce lundi. Ses élèves sans doute aussi…

> Nouvelles de France lance un mensuel papier à la rentrée : abonnez-vous !

Autres articles

3 Commentaires

Les commentaires sont fermés.