Le Parlement républicain du Dakota du Nord au secours de l’enfant à naître

Le législateur du Dakota du Nord a voté vendredi une résolution permettant de poser la question aux habitants de l’État si la Constitution doit mentionner que la vie humaine commence à la conception (“Le droit inaliénable à la vie de chaque être humain à n’importe quel stade de développement doit être reconnu et défendu.”).

Le référendum devrait avoir lieu l’année prochaine, en novembre 2014. En cas de réponse favorable, l’avortement serait de facto interdit dans cet État du centre de l’Union et la Cour suprême serait sans doute saisie. Pas sûr qu’elle n’aggrave pas au passage la jurisprudence Roe c. Wade de 1973 qui autorise l’avortement jusqu’à 24 semaines environ…

Il y a une semaine, déjà, le Parlement, majoritairement républicain, avait voté une loi rendant illégal l’avortement dès la détection du premier battement du cœur du bébé, c’est-à-dire aux alentours de six semaines.

Vendredi, la Chambre des représentants a rejeté une loi affirmant que la vie commence à la conception, préférant soumettre cette question au peuple. L’avortement après 20 semaines a été interdit et éliminer son enfant dans « l’État des jardins de paix » ne sera possible qu’avec des médecin ayant des privilèges d’admission dans un hôpital local.

Le Dakota du Nord est l’un des États les plus conservateurs des États-Unis.

Lire aussi :
> Offensive «pro-vie» dans le Dakota du Nord

Autres articles

1 Commentaire

  • Stanis , 24 mars 2013 @ 15 h 25 min

    Pardonnez-moi d’être hors-sujet, mais je voudrais revenir sur mon intervention concernant l’ariicle sur l’UEJF, paru avant-hier, je crois.
    J’y avais critiqué Robert Badinter, Simone Veil, Fabius-Gayssot et DSK.
    J’ai envoyé mon commentaire trop vite, ce qui peut donner à penser à un antisémitisme forcené de ma part.
    Je voudrais ajouter que les Juifs qui s’assimilent à la France ne me gènent pas, comme c’est le cas d’ Eric Zemmour, personnage que je respecte profondément et que j’admire pour son courage, et il est loin d’être le seul.
    Je voudrais également signaler à l’ UEJF que l’antisémitisme le plus radical n’est pas à rechercher chez les Blancs sympatisants du FN, mais au contraire chez les terroristes comme M. Merah, liquidé par la police Française en 2012. J’ai été horrifié par, particulièrement les crimes contre les 3 enfants Juifs, dont la petite fille tirée par les cheveux et assassinée d’une balle à bout portant.
    Mais l U’EJF se comporte en Lobby en France, au lieu de s’assimiler ou d’aller exercer sa haine en Israël !

Les commentaires sont fermés.