L’unité des chrétiens et la majorité des Américains contre la prise en charge obligatoire de contraceptifs et d’abortifs par l’employeur

Unité. 43 archidiocèses, diocèses, universités, maisons d’éditions et autres institutions catholiques ont déposé lundi douze plaintes à travers les États-Unis pour protester contre le remboursement de contraceptifs et d’abortifs par l’employeur (dont les convictions religieuses peuvent être opposées à cette couverture).

Une “manifestation convaincante de l’unité de l’Église pour la défense de la liberté de religion” selon le Cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York. Il ne croit pas si bien dire : “We are all Catholic now” (“Nous sommes tous catholiques, maintenant”) a immédiatement réagi Penny Nance, présidente du mouvement Concerned Women of America.

Majorité. Selon un sondage commandé* par les Knights of Columbus et publié mardi, 74% des Américains pensent que la liberté de religion doit être protégée, même lorsqu’elle entre en conflit avec d’autres lois. Bien qu’à 88% favorables à la contraception (ce qui explique que Barack Obama et Planned Parenthood tentent d’amener le débat sur ce terrain-là alors que c’est la liberté religieuse qui est en jeu), ils sont 51% à se déclarer hostiles au remboursement obligatoire de la pilule contraceptive par l’employeur et 58% à être hostile à la prise en charge de l’avortement chimique par ce dernier.

58% des sondés pensent par ailleurs que l’avortement est “moralement répréhensible” (40% pensent le contraire) tandis que 52% portent le même jugement sur le “mariage” homosexuel (contre 45%).

*Sondage réalisé du 10 au 14 mai sur un panel représentatif de 1 606 adultes.

Autres articles

1 Commentaire

  • Nicolas , 23 Mai 2012 à 17:08 @ 17 h 08 min

    C’est une exellente initiative! Vive l’Unité!

Les commentaires sont fermés.