Rick Perry à la (re)conquête des sociaux-conservateurs américains

“Être pro-vie, ce n’est une question de commodité de campagne, c’est une conviction de base”, a déclaré samedi soir Rick Perry à un forum organisé par le Parti républicain de l’Iowa. Le gouverneur du Texas a invité les électeurs à se renseigner sur le programme “pro-vie” de ses adversaires républicains. Une critique lancée à l’encontre de son concurrent Herman Cain qui a déclaré dans une interview diffusée sur CNN la semaine dernière être opposé à l’avortement mais que la décision d’avorter était une décision personnelle et qu’il ne souhaitait imposer son point de vue à personne… “C’est un bobard liberal (de gauche, ndlr) de dire ‘je suis personnellement pro-vie mais le gouvernement ne doit pas prendre parti sur ce sujet’ a dénoncé Rick Perry sous les applaudissements. 

Sentant venir le danger, Herman Cain a depuis assuré qu’il n’était favorable à “aucun avortement, sans aucune exception », sans revenir sur l’entretien télévisé qui fait polémique. Samedi soir, l’ancien directeur général de Godfather Pizza a précisé : « Je voudrais renforcer l’ensemble de nos lois actuelles qui empêchent l’avortement”. Et ajouté : « Je crois que l’avortement devrait être (…) illégal dans tout le pays”.

Herman Cain devra clarifier sa position dans les jours qui viennent car, bien qu’en tête des sondages de la primaire républicaine et de la présidentielle de 2012, seulement 30% de ses soutiens sont certains de voter pour lui. Et comme le rappelle Michele Bachmann, dont la candidature a été éclipsée par celle de l’homme d’affaire, “cette année est celle où les conservateurs sociaux peuvent tout obtenir”. Appelant les électeurs à ne pas faire le moindre compromis, la représentante du Minnesota a affirmé que le gouvernement et les politiques ont le devoir d’empêcher la pratique de l’avortement.

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen