Avortement : Bachmann attaque Romney sans le nommer

La campagne électorale américaine de 2012 ? Ça n’est « pas le moment pour les Républicains de choisir un candidat faible sur l’avortement et qui a, dans le passé, fait volte-face sur cette question” a déclaré Michele Bachmann vendredi via Skype à la convention du National Right to Life qui se tient à Jacksonville (Floride). Si la Représentante du Minnesota n’a pas cité de nom, tout le monde a compris qui elle visait. Mitt Romney, le candidat à l’investiture république que brigue également Michele Bachmann, était “pro-choice” jusqu’en 2004 et sa Massachusetts health care reform » de 2006 – il était alors gouverneur du Massachusetts – couvre l’avortement ! De plus, il est avec Herman Cain le seul candidat à l’investiture du Grand Old Party à avoir refusé de signer la Susan B. Anthony Anti-Abortion Pledge(une déclaration d’intentions “pro-vie”)…

Promettant d’abroger l’ObamaCare et critiquant la décision du Président américain de mettre un terme en 2009 à la “Mexico City Policy” qui interdisait le financement par l’Etat des organisations engagées dans la pratique et dans la promotion de l’avortement dans les pays en voie de développement, Michele Bachmann s’est félicitée vendredi de la fermeture d’au moins six établissements tenus par Planned Parenthood et pratiquant des avortements au Minnesota en raison de coupes budgétaires fédérales. “C’est un début”, a-t-elle estimé.

A noter, et c’est historique, que TOUS les candidats déclarés à l’investiture républicaine pour 2012 se déclarent “pro-life”.

Autres articles