Mobilisations contre le « mariage » homosexuel dans l’Etat de New York

“Plusieurs milliers de personnes” ont, selon l’Associated Press, marché ou se sont rassemblées dimanche à Albany (la capitale de l’Etat), New York City (Manhattan), Buffalo et Rochester, criant “Let the People Vote” (“Laissez les gens se prononcer par référendum sur le “mariage” homosexuel”) à l’appel de la National Organization for Marriage.

A New York City, des marcheurs portaient des pancartes “Excommunicate Cuomo” (“Le gouverneur (catholique, ndlr) de New York Andrew Mark Cuomo doit être excommunié”) and “God cannot be mocked” (“On ne se moque pas impunément de Dieu”). Partis à plusieurs centaines, ils ont été rejoints tout le long du parcours au point d’être plusieurs milliers en fin de marche et sont passés sous les fenêtres du bureau du gouverneur. 

Le sénateur de l’Etat Ruben Diaz, pasteur et seul Démocrate a avoir voté contre le “mariage” homosexuel, a assuré à la foule que lui et d’autres opposants à ces unions tenteraient de faire annuler les “mariages” célébrés dimanche, affirmant que les juges avaient violé la loi en renonçant à la période légale de 24 heures d’attente sans bonne raison.

“Nous allons leur montrer cette semaine que tout ce qu’ils ont fait dimanche est illégal” a-t-il déclaré en espagnol. “Aujourd’hui commence le combat, aujourd’hui commence la guerre !”

Anthony Evans, le Président de National Black Church Initiative, a affirmé que les Eglises membres de son organisation tenteraient d’empêcher la réélection du gouverneur Cuomo.

Un marcheur juif, Heshy Friedman, s’est fait remarqué en portant un masque de cochon “parce que cette loi (légalisant le “mariage” homosexuel, ndlr) n’est pas casher”. Il a expliqué craindre que des groupes islamistes s’en serve pour obtenir une reconnaissance légale de la polygamie, comme ils tentent de le faire en ce moment au Canada.

A Albany, 400 personnes – familles, membres du Tea Party et d’Eglises noires – se sont rassemblées à proximité du Capitole. Une bannière disait “Mariage = un homme et une femme” tandis que flottait le drapeau libertarien “Don’t Tread On Me” (“Ne me marche pas dessus”).

A Buffalo, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur les marches de la mairie pour demander un référendum et prier. Un contre-manifestant a été arrêté par les forces de l’ordre.

Nouvelles de France lance un mensuel papier à la rentrée : abonnez-vous !

Articles liés

Les commentaires sont clôturés.