Washington : le lobby gay saisi d’un doute

Ils ont dépensé 9,5 millions de dollars, notamment en spots TV, pour demander aux Washingtoniens de voter contre le Référendum 74 (qui revient sur la loi instaurant le “mariage” homosexuel promulguée en février 2012) le 6 novembre prochain, toute la presse de l’État ou presque (The Seattle Times, mais aussi Tacoma News-Tribune, The Spokesman-Review, The Columbian, Yakima Herald-RepublicTri-City HeraldEverett’s The HeraldThe OlympianThe Wenatchee World ainsi que le Walla Walla Union-Bulletin) les soutient, ainsi que de nombreuses multinationales (Nike, Starbucks, Alcoa, T-Mobile, etc.) quand ce ne sont pas leurs richissimes fondateurs (Bill Gates, Jeff Bezos, etc.) et pourtant… pourtant, les membres de la coalition “Washington United for Marriage” commencent à douter. Un sondage Elway réalisé du 18 au 21 octobre sur un panel représentatif de 451 habitants donne en effet 45% aux partisans du mariage traditionnel, contre 49% pour les supporters du “mariage” gay et 6% d’indécis, réputés plutôt contre (marge d’erreur de 4,5%).

Les 9, 10, 11 et 12 septembre dernier, Elway avait réalisé le même sondage sur un panel de 405 Washingtoniens et obtenait des résultats différents : 51% de pro-“mariage” gay contre 37% d’anti et 12% d’indécis (marge d’erreur de 5%). Franck Schubert, le redouté directeur de la campagne de Preserve Marriage Washington, aurait-il donc eu raison quand il prédisait un effondrement du côté des partisans du “mariage” gay en fin de campagne ?

Le lobby homosexuel tente de se rassurer : il accuse Elway d’être du camp d’en face et cite un sondage du même institut assurant que le Référendum 71 (instaurant une union civile pour les homosexuels) serait rejeté par 50% contre 43% alors qu’il est en fait passé (53,15%). Mais ment lorsqu’il prétend que ce sondage avait été réalisé à la même période : c’était en avril 2009 pour un scrutin ayant lieu le 3 novembre suivant. Comme si on pouvait demander à un institut de prévoir les résultats d’un référendum plus de 6 mois avant qu’il ait lieu !

Des observateurs notent toutefois que la proportion de démocrates dans le panel utilisé par Elway a baissé, si on le compare au sondage de septembre. Or, Washington est traditionnellement acquis au parti de l’âne (surtout la côte ouest de l’État vert, plus peuplée) même si Ronald Reagan l’a remporté deux fois. Nous serons fixés le 6 novembre prochain mais le match devrait être serré, bien davantage que ce que ne croyait le lobby gay au début de la campagne. En attendant, les partisans du mariage traditionnel, qui ont déjà dépensé un peu moins de 1,5 million de dollars, vont utiliser les 600 000 dollars qui leur restent pour tenter de convaincre les derniers indécis.

Lire aussi :
> États-Unis : Malgré des batailles référendaires difficiles, les défenseurs du mariage gardent espoir

Autres articles

1 Commentaire

  • LOUVIN , 26 Oct 2012 à 11:15 @ 11 h 15 min

    Ce mariage gay est une infamie, une trahison sociale par les lobbies gauchistes et politiciens de bas étage.
    N.B. Au moment de la succession du (sic !) directeur de l’IEP, creuset de la tyrannique pensée unique et de la cooptation entre dites “élites” et principal vecteur de la théorie dévastatrice du genre en France et de bien d’autres sornettes, il s’agirait de réfléchir à la finalité (en république) de cette fondation, de la replacer dans celle-ci, et de sortir du lobby qui l’a (si mal) dirigé ces dernières décennies…
    Avec ses semblables, ces dites grandes écoles se révèlent les instruments de la confiscation démocratique…
    Dommage pour la république dont l’ascenseur social n’est la seule dynamique détruite, hélas.

Les commentaires sont fermés.