Gingrich promet la lune aux Républicains

Newt Gingrich, le candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de cet automne, a promis l’établissement d’une base permanente sur la lune d’ici 2020 s’il est élu. En campagne en Floride d’où sont lancés tous les engins spaciaux américains (Cap Canaveral), l’ancien président de la Chambre des représentants a expliqué qu’il souhaitait développer l’industrie du commerce spacial comme celle de l’aviation civile dans les années 30. La science, le tourisme et l’industrie bénéficieraient, selon lui, d’un tel projet. L’idée d’une base lunaire avait déjà été lancée sous l’administration Bush Jr et la NASA dispose de plans détaillés d’une base initialement prévue pour 2024. Le projet avait été avorté par l’administration Obama.

Course à Mars. Gingrich a souhaité devant une foule de 700 personnes que les États-Unis partent à la conquête de Mars avant la Russie et la Chine qui, selon lui, “ne seraient pas près ». La NASA devrait pour cela s’associer avec des acteurs privés, a expliqué le candidat que l’on sait passionné par l’espace. Accusé d’être “grandiose”, Newt Gingrich a répondu que les frères Orville et Wilbur Wright, pionniers américains de l’aviation, ainsi que John F. Kennedy (auteur du célèbre discours « Nous choisissons d’aller sur la Lune ») étaient eux aussi grandioses, rapporte The Washington Post. « J’accepte l’accusation selon laquelle je suis grandiose et selon laquelle les Américains sont instinctivement grandioses”.

Selon The Miami Herald, Gingrich aurait ajouté : « À la fin de mon second mandat, la première base permanente sur la Lune aura été construite et elle sera américaine”. Une base sur la lune et l’exploration de la planète Mars, de grands bonds pour l’humanité… et pour la campagne du Républicain ?

Autres articles